Forums
 
Forums  ›  Lieux Naturistes et Vacances  ›  Plages
 

Que pensez vous du Levant ?

ile que je connais depuis 1972 et sur laquelle je vais assez souvent, un peu n'importe quand, et en presque toutes saisons ( moins en été, car trop de monde et surtout trop de textiles qui viennent mater ainsi que compléter leur albums photos "prises à la sauvette" )

bref, mais cet année, cet été, je trouve que ça commence à ressembler au cap d'agde !

avez vous remarqué, constaté au fil des années, ce changement de comportement ds touristes estivaux ?

qu'en pensez vs ? cette ile isolée va t'elle devenir un lieu de dépravation comme le cap "pour ne nommer que lui < les autres centres ne sont pas mieux >, alors que jusque là, elle en était épargnée !

Ben ça alors, des voyeurs chez les naturistes ? Au Levant en plus, c'est fou ça,  un nouveau film de Patrice Lecomte ? {#emotions_dlg.mdr}

Bonjour,

Je n'ai pas constaté de dérives sur la semine ou j'y suis allé. Peux-tu etre plus précis sur ce que tu as constaté? 

cordialement 

salut!

pas seulement depuis cette année Nathan...

Le Levant change... Le Levant change... Malgré tout mon amour pour cette Ile, on ne peut être qu'objectif...

Serge

 Bonsoir; il faut que les autorités réagissent; hélas au nom de ce sacro saint argent, il faut tout accepter. Que les responsables des centres naturistes établissent une charte, et tout ceux qui ne la respecteront pas seront virés de l'île;il faut oser ne pas fermer sa g....C'est ce que je viens de faire sur le premier site sur lequel je m'étais inscrit; sous prétexte que les cotisations alimentent le site, on y voit carrément des annonces de masseuses qui en tant que naturistes posent les jambes écartées avec des bas résilles .. ..et autres annonces qui ne cachent pas le côté libertin de certains adhérents.  Au nom de" chacun a le droit de tout faire", la responsable du site m'a gentiment rabroué . Ainsi, des personnes "bien pensantes" qui constatent ces dérives dans le milieu naturiste, en arrivent à dénoncer un homme qui a eu le tort de se promener nu (autre sujet de forum). Ces démonstrations sont un peu comme celles de la Gay Pride, qui il faut l'avouer ne servent pas vraiment la cause homosexuelle. Si aujourd'hui j'étais le jeune homme timide et complexé que j'étais il y a 40 ans quand j'ai découvert et adopté ce choix de vie, je ne pense pas que j'aurais cherché à entrer dans ce domaine. Certes, nous passions pour des hurluberlus , mais entre nous existaient un véritable respect et de vraies  valeurs;ces valeurs,j'essaie de les inculquer aux personnes qui ont envie d'aborder le naturisme mais qui hésitent à le faire. Je dois beaucoup au naturisme dans la réalisation de l'homme que je suis aujourd'hui.  Je n'accepte pas qu'on bafoue une chose aussi simple que la nudité, alors s'il faut brandir une bannière pour défendre le naturisme, je serais au premier plan comme la Marianne de Delacroix sur les barricades( mes seins sont justes un peu plus petits )....

   Il faut se battre pour défendre les valeurs du naturisme, nos valeurs! Que ce soit au Cap d'Agde ou au Levant ou ailleurs, il faut chasser exhibitionnistes, voyeurs en tous genre qui portent atteinte à l'éthique naturiste. Ces gens là sont souvent à l'origine de la fermeture de plages tolérées ou autorisées; Il faut se battre aussi pour faire respecter la nudité dans les centres en donnant une critique négative de ces lieux qui décourage aussi les textiles de s'y rendre et en les boycottant. Inversement, encourageons les petits centres par notre publicité et nos visites. Certes, il y a le risque de voir disparaître certains centres mais c'est une étape incontournable pour le retour à un naturisme " propre".

Le Levant est un lieu public qui mourra un jour (en tant que zoo naturiste..) par faute de "participants", n'y viendront plus que les amoureux de l'île et le "spectacle" sera terminé..Cool

Les centres (privés et ils font bien ce qu'ils veulent)eux aussi, tôt ou tard, seront désertés pour les mêmes raisons, quand les naturistes ne viendront plus pour assurer le spectacle, un centre Breton vient de fermer, sans doute pour de bonnes raisons.Surprised

Reste donc à créer des centres naturistes à 100 %, bon courage!!

Quoi qu'il en soit, c'est à nous de faire le ménage car il ne faut attendre aucun soutien de qui que ce soit. C'est cette minorité de "faux naturistes" qui mine les bases d'une institution qui n'a certes aucun décret qui la gère, si ce n'est l'honnêteté de ses adhérents. Cette minorité hélas gagne souvent (elle a fait la mauvaise réputation du Cap, qui reste un lieu agréable pour une grande majorité);  je me souviens d'un adhérent qui sur un forum racontait qu'un jour un couple de textiles était arrivé par un chemin privé (appartenant à un agriculteur sympa qui autorisait l'accés à quelques habitués) sur un lieu naturiste en bord de rivière, et avait réussi par le scandale qu'il avait fait à attirer la gendarmerie et à faire interdire l'endroit.  Tout cela sert à merveille les arguments de nos détracteurs. Je suis d'accord avec Libnatnu, c'est à nous de ne pas accepter certains comportements.Le naturisme ce n'est pas que la nudité comme le pense beaucoup de personnes.

Je m'exprime rarement mais je dois dire que je lis beaucoup d'inepties concernant Le Levant et je me pose une question, Combien de ceux (et certains bourrés de certitudes voire les "bien-pensants" et donneurs de leçons comme trop souvent sur le forum) qui s'expriment connaissent ils vraiment cette île et y séjournent régulièrement ? J'y passe plusieurs semaines tous les ans en général hors saison, je connais pas mal de levantins qui y vivent toute l'année (on ne peut comparer cette ile naturiste dotée d'une mairie annexe à Hyères à un centre naturiste) et je n'ai jamais été génè par qui que ce soit. Il y régne en général un climat de convivialité et de respect, les personnes qui s'y croisent se saluent y compris les touristes (pas comme sur le visio où le bonjour en arrivant n'est pas de règle pour tous...) des changements il y en a certainement et il faut rester vigilant,,, mais chacun fait ce qui lui plait en privé une fois que la porte de sa demeure est fermée ..; des imbéciles il y en a partout et il est normal d'en croiser. Quant au fait de rencontrer des personnes vétues (comme bon nombre de levantins résidents) sur un sentier losqu'il fait froid je ne vois pas le problème et cela m'est moi même arrivé et je ne me suis jamais senti l'objet de voyeurisme voire je m'en fous tant que je ne me sens pas "agressé" ! 

Pour ma part, plus j'avance en âge moins j'ai de certitudes voire j'ai plus de doutes et j'essaye de voir le verre à moitié plein plutôt qu'à moitié vide! Ma régle de vie c'est le respect réciproque de chacun  et la tolérance "raisonnée"

Merci à Parisbab pour ce post intelligent et sensé.

Moi même, je commence à en avoir un peu ras le bol des donneurs de leçons qui feraient bien de balayer (voire de dépoiler...) devant leur porte avant de se poser en parangon du naturisme. et la tolérance, bordel !!!!!

Malgré mon grand âge et une certaine expèrience de l'humain, je ne sais toujours pas ce qu'est un "vrai" naturiste (Y a t-il une AOC ?), mais je sais de plus en plus reconnaitre un vrai c..

1002495_10151858431966079_967178320_n.jp

j'aurais pense que les gens de Hyeres auraient foutu l'article ........ mais non !

Merci à toi Jean Philippe, voilà qui nous éclaire plus que des commentaires sibyllins ! 

En l'espace de vingt ans et en me rendant sur l'Île tous les 4 ans en moyenne, je peux donc témoigner de l'évolution constatée sur le laxisme en progression sur le respect de l'éthique naturiste.

Les derniers événements qui ont vu sanctionner des résidents de l'île parce qu'ils étaient nus ne sont pas une légende, en lisant la règlementation en vigueur, on peut légitimement se poser la question de savoir où sont réellement les limites de certaines zones autorisées ou non au naturisme, quand ce n'est pas pour évoquer les limites de la décence dans les zones "interdites" comme le coeur du village.

Ces agents qui ont fait du zèle en dressant un PV au responsable du Bazar Du Levant par exemple sur plainte d'un résident de l'endroit révèlent tout de même une volonté de nuire à ceux qui depuis des années ont contribué à cette convivialité qui règne au Levant.

Ce que Jeandenantes évoque avec ironie est une vérité, mais curieusement, ça n'émeut pas grand monde de voir débarquer au coeur du village en soirée, des personnes qui viennent uniquement pour s'exhiber dans des tenues si transparentes ou provocantes qu'elles rappellent étrangement ce qui se déroule au Cap d'Agde (je ne parle pas des adultes ou même des ados qui en ont vu d'autres avec l'avènement d'internet, non, je pense à ces bouts d'choux effrayés à la vue de ces mesdames peinturlurées et gesticulantes et à ces messieurs se trémoussant en string à paillettes avec une extraversion pas franchement équivoque), je dois être super ringard, mais curieusement, ce n'est pas l'idée que je me fais du naturisme, ni de la fête d'ailleurs… 

Un autre exemple ?!? Cette femme se trémoussant sur la piste de la discothèque dont j'ai même oublié le nom, et qui ne portait rien sous sa robe ultra courte en découvrant son intimité et en nous la mettant sous le nez avec ma moitié, situation embarrassante pour nous qui venions nous détendre en dansant et discutant après une belle journée au soleil, ça gâche franchement la soirée quand on a pas l'esprit tordu comme ces gens.

Autant tous être à poil sur la piste, j'aurais trouvé ça bien plus décent et cohérent avec l'esprit naturiste que tous ces gens "habillés" de voiles transparents ou avec une ficelle dans la raie des fesses avec la marque de leurs maillots en prime… Naturisme vous avez dit naturisme...

Negah ne dit pas autre chose je pense, bern95 non plus…

J'ai même entendu des propos tenus par certains propriétaires qui sans scrupules espèrent bien faire de ce lieu paradisiaque pour les vrais naturistes, un lieu de consommation sous couvert de naturisme, ceci pour répondre à Djbruno, au nom de la tolérance (mot qui revêt une certaine hypocrisie au passage), doit-on accepter que cet endroit devienne l'apanage des dépravés de la côte ? 

Ce n'est pas se positionner en donneur de leçon que d'exiger que la nudité soit respectée au sens de l'éthique naturiste, de demander que notre mode et notre philosophie de vie soit respectés, et ne pas céder aux sirènes de la société de consommation.

Pour autant, je ne suis pas quelqu'un de rétrograde ou "d'ultra du naturisme", encore moins sectaire ou réa, bien au contraire, mais lorsqu'un arrêté municipal datant de 1978 oblige à se dénuder en arrivant au portillon juste avant la plage et que certains ne le font pas et vont même jusqu'à nous traiter de sectaires parce qu'on demande aimablement que la règle soit respectée, personnellement, je me sens agressé, encore plus quand, avec suffisance, ces mêmes gens "paradent" en restant habillés, moi, j'appelle ça de la provocation.

Lorsque je décide, par choix, de résider dans un endroit comme l'Île Du Levant, ce n'est pas pour y retrouver la "civilisation" que j'ai quittée, mais bien pour m'y ressourcer grâce au fait d'y vivre nu 24/24 et 7/7, tout en respectant les zones publiques où ce n'est pas autorisé.

Je peux témoigner aussi de la dégradation de l'état d'esprit naturiste chez certains commerçants de l'Île, où le profit est de mise, même si je suis parfaitement conscient du coût représenté par la logistique de certains pour acheminer l'alimentation sur place et le reste.

Le coût par exemple de la navette qui mène du port au coeur du village, c'est de l'abus.

Effectivement, ce qu'explique très bien Élizabeth VARET (merci pour la publication de l'article à "ensavoie"), les jeunes qui sont déjà difficiles à convaincre ont l'air d'être devenus indésirables du fait des tarifs dissuasifs et du manque d'hébergements à prix raisonnables, et ce n'est pas dissuasif que pour les jeunes d'ailleurs.

On sait parfaitement les investissements que certains ont réalisés sur l'île en matière immobilière, au mépris de la règlementation pourtant en application concernant les résidences de luxe, le naturisme, ce n'est pas afficher l'opulence, je n'ai rien contre la richesse, mais pour moi, la simplicité est de mise losqu'on est naturiste, tout en vivant avec son temps, il est appréciable d'avoir un minimum de confort, pas comme au tout début sur l'île, ou alors, là aussi, c'est un choix éclairé de vouloir vivre de manière un peu spartiate, ça ne me choque pas, je peux passer de l'un à l'autre sans soucis, mais de là à ne plus avoir ce choix parce qu'il n'est plus offert aux gens de passage, il y a quelque chose qui m'échappe…

À mon dernier séjour, ce sujet a été évoqué par une résidente qui s'est saisi de la question lors d'une intervention au micro le soir du 15 août, on a senti le malaise, mais j'étais le seul à applaudir, nous avons donc été deux à vivre un grand moment de solitude à ce moment là…

Bref, pour répondre à Parisbab, oui, tu as raison, pas de soucis lorsqu'on vient hors saison, tu es effectivement au contact de résidents de l'île qui ont choisi d'y vivre pour les bonnes raisons du naturisme, alors pourquoi devrait-il en être autrement durant l'été ?!?

C'est bien parce qu'on laisse faire des choses qui n'existaient pas il y a encore plus de vingt ans lorsque j'ai découvert le lieu. 

Entre ceux qui n'osent rien dire par peur ou parce qu'ils sont trop bien élevés pour provoquer une esclandre, ceux qui prétextent qu'il faut s'ouvrir à plus de "modernité" ou faire preuve d'une plus grande ouverture d'esprit, et le laxisme des autorités, je ne donne pas cher de l'avenir de l'Île au rythme où vont les choses…

Ce sera tant pis pour nous qui n'auront pas su préserver cet endroit, même en y étant que de passage, faut-il laisser cet endroit aux mains de quelques privilégiés qui souhaitent imposer leur point de vue sur ce que doit être cette Le Levant, ou bien devons-nous nous battre pour préserver un certain état  d'esprit, en le faisant pacifiquement mais fermement, ce qui n'est pas incompatible avec la modernité et l'ouverture d'esprit attendus par d'autres.

Alors chiche, on se parle, on ne s'oppose pas stérilement, on est constructif, et le naturisme aura tout à y gagner pour l'avenir, pour nous comme pour ceux qui souhaiteraient vivre cette expérience unique et qui nous voient uniquement à travers le prisme des médias capables de tout déformer et de nous nuire, nous sommes nos propres ennemis par moment, donnons un exemple positif à ceux qui voudraient nous rejoindre, et oublions les querelles de chapelle qui à mon goût n'ont pas lieu d'être et nous mènent à une certaine confusion.

Naturistement,

Frédéric

Merci Frédéric, MERCI !

J'aurais utilisé chacun des tes mots.

Ma courte phrase ( qui en dit long)  était adressée à tous ceux qui connaissent la vérité, sur cette ile.

Parisbab, tu dis y séjourner plusieurs semaines par an, hors saison. Tout le monde n'a pas la chance de prendre ses congés hors saison.

Les miens, comme la plupart des salariés, sont  imposés en juillet, ou aout.

Il y a 10 ans que je passe mes vacances au levant, chaque été ( sauf 2012, pour faire un break). Et je n'y reste pas quelques jours, mais de deux à quatre semaines.

Tout ce que vient d'écrire Frédéric est juste la vérité, et encore, tout n'est pas dit, et je le trouve fort élégant.

J'ai toujours évité le mois d'aout, pour toutes les raisons énoncées,mais maintenant, ça déborde sur juillet.

Mes amis naturistes, bientôt Le Levant ne sera  agréable qu'en hiver. Prenez vos pulls et vos chandails.

Moi je me pose sincèrement la question, si je vais continuer à y aller, ou si je dois trouver une autre destination.

AMicalement

Serge

Cher Negah,

Toute vérité n'est pas bonne à dire, c'est bien connu, je crois tout le contraire, il faut savoir mettre chacun face à ses responsabilités, la vérité est salvatrice, elle permet de ne pas perdre son temps, de ne pas prendre de chemins de traverses sous prétexte qu'il faut ménager tout le monde.

Quand l'Île Du Levant sera devenu un nouvel Ibiza ou un nouveau Cap d'Agde, inaccessible de surcroît pour les gens à l'esprit pur et au portefeuille modeste, on ne pourra pas dire qu'on ne savait pas, qu'on avait rien vu, mais si en plus on a rien dit, qu'on a laissé faire, alors effectivement, mieux vaut fermer sa gueule le moment venu et ne pas laisser couler des larmes de crocodiles, parce que ce jour là, je serai encore sur le passage, je suis du genre poil à gratter et j'adore ça en plus.

Cette majorité silencieuse qui a décidé de ne pas s'exprimer est tout aussi coupable que ceux qui s'emploient à dénaturer cet endroit magique pour des émotions qui font appel à nos sens et nous ramènent aux choses essentielles.

Même la FFN malgré son sésame indispensable est bien silencieuse, les mêmes causes ayant les mêmes effets que pour sa position vis à vis du Cap d'Agde, c'est la raison pour laquelle je ne suis pas prêt de me joindre à cette fédération somme toute de plus en plus inexistante et dont l'évolution tarde à se faire jour pour s'exprimer sur certaines questions, (le libertinage assumé du Cap, le rejet des hommes seuls de façon arbitraire dans encore trop de lieux, quid des couples de même sexe,  quel manque de courage je trouve)

J'ai préféré reprendre mon libre arbitre, et je sais de quoi je parle pour avoir été à l'initiative de quelques frayeurs données au Club Du Soleil de Carrières Sur Seine pour sa gestion tout aussi obscure peu de temps avant sa fermeture, la transparence n'était pas le fort de ce club pourtant mené avec la main de fer dans un gant de velours par une doyenne du mouvement naturiste aujourd'hui plus que centenaire et que trop de gens voient encore comme la mémoire inamovible et inattaquable du naturisme en france, je peux affirmer que les coulisses ne sont pas aussi respectables, mais par peur là encore, on a évité de faire des vagues...

Résultat, on a balayé d'un coup de crayon sur quelques chèques et documents administratifs divers, 50 ans de travail "bénévole" des adhérents pour entretenir les lieux, un lobby s'est même emparé du "commandement" pour "virer" tous ces blaireaux devenus indésirables aux yeux de certains qui se revendiquaient d'une certaine élite, elle est pas belle la lutte des classes pourtant vilipendée par le dogme de la FFN ?!?

Jusqu'à cet ancien vice président qui sentant le vent tourner dans certains centres dissidents de la FFN, a voulu "voler" au secours du mouvement à coup de voyages en avion payés par la FFN, donc, par les adhérents !! Je n'invente rien, et ce qui se passe au levant est du même acabit, et certains nous la font même à l'envers.

Ça, c'est mon coup de gueule pour ceux qui ne veulent rien voir, rien dire, tout taire et laisser faire, alors ?!? Le Levant, on y retourne quand ?!???...

Naturistement,

Fred

merci , je me sens moins seul....

Le sang neuf, rien de tel...Wink (chouette, les émoticones sont de retour...)Tongue Out

Nous allons pouvoir élire "nos grandes gueules" !

Je commence en votant pour Fred  ;)

J'y ajoute Negah.....

A qui le tour ?

Merci, que cela fait du bien d'entendre certains exprimer ce qu'ils ont dans le cœur ! Que je sois d’accord ou pas n'a pas d'importance.

Mais j'aime l'expression....

Bravo..enfin du réactif et aux chiottes la langue de bois...{#emotions_dlg.mdr}

Perso, je préfére ne pas parler de l'Ile du Levant.

Je suis tombé raide dingue de cette ile le jour ou j'y ai posé le pied. C'est un truc difficile a expliquer.

Je n'ai pas eu la même sensation sur Port cros ou Porquerolles...

De plus, je n'y vais rarement l'été mais aux inter-saisons ou l'ile est vide ou pratiquement. Avec ma chérie, on se régale...

Par contre, on y va toujours avec des amis. C'est plus convivial...

Hugo - La bonne humeur est une politesse... !

D'ailleurs Pascal, nous allons créer un groupe! 

Le groupe des " pas ... heu quoi? pas quoi? " ? Jean, help !

Non non non Pascal, pas un club des grandes gueules, on peut s'exprimer sans hurler aux loups, l'impact en est bien différent, celui qui gueule le plus fort n'a pas forcément raison. Par contre, il serait intéressant justement de connaître ton opinion, en disant "Que je sois d'accord ou pas n'a pas d'importance" n'a pas de sens, donner ton avis sur l'Île Du Levant, berceau du naturisme "traditionnel" ne démontre pas une volonté de défendre l'endroit, dans ce cas, à quoi bon t'exprimer ici pour rien sinon en distribuant des points à celui qui "pisse le plus loin"…

Quant à Hugo, votre avis nous intéresse aussi, en tant qu'interlocuteur du site, pourquoi rester quasi neutre ?!? La convivialité, ça n'attend pas le nombre d'amis, c'est une attitude, même vis à vis d'inconnus, si on n'est plus dans l'échange et que tout le monde se dévisage comme des divas, effectivement, ça ne va pas faire avancer le schmilblick !

Alors si Le Levant se meurt, à qui la faute, ce doit être collectif à en croire tout ce que je lis ici, ou que je ne lis pas ! Où sont donc passés les témoignages de tous ceux qui ont toutes ces photos de leurs vacances dans l'Île et qui vous sollicitent en tchat ou en messagerie privée, réclament de voir votre cam sans afficher la leur, pour pouvoir vous reluquer comme ils le font là bas et qui se contrefoutent en réalité de l'avenir de l'Île parce qu'ils n'y vont absolument pas pour les mêmes raisons que nous… 

La preuve, pas un ne s'exprime ici, ils n'ont de couilles que pour se les faire tripoter quand ils sont sur place, à qui se tapera le mec de l'autre, et encore plus quand c'est un hétéro parce que sinon, c'est pas drôle… (sic)

Quelqu'un m'a dit que c'était foutu pour inverser le court des choses, Le Levant serait mort… Alors vive Le levant !!!

Signé Furax ou Grande Gueule 1er pour les intimes !!! {#emotions_dlg.debutant}

 

... La preuve, pas un ne s'exprime ici, ils n'ont de couilles que pour se les faire tripoter quand ils sont sur place, à qui se tapera le mec de l'autre, et encore plus quand c'est un hétéro parce que sinon, c'est pas drôle… (sic)

 Etre "grande gueule" ne dispense pas de rester correct ! Ce n'est surement pas en insultant et jugeant les autres que cela fera avancer les choses.

Ceci étant dit, le forum n'est pas très fréquenté et donc ne pas s'étonner si le sujet du Levant ne récolte que peu de témoignages Undecided

Être une "grande gueule " Fred , référence à RMC , consiste simplement à s'exprimer avec conviction et défendre ses idées. Il ne s'agit pas de crier.

Lorsque je dis "que je sois d'accord ou pas " signifie simplement que je respecte les positions de chacun et ne juge pas. Cela ne m’empêche nullement de donner mon

point de vue, point de vue que beaucoup connaisse déjà.

En ce qui concerne le LEVANT comme le NATURISME en général, je ne cautionne pas le mélange des genres.

La sexualité, bien qu'elle soit une composante humaine, ne doit être mise en avant lorsque l'on parle "naturisme".

L'image donnée par le Cap d'Agde et associée au naturisme est nuisible au développement du naturisme.Associer le naturisme à la sexualité est plus que réducteur.

Certains lieux comme le LEVANT et le CHM Montalivet sont des berceaux historiques qui doivent être protégés. Le jour où ces remparts tomberont dans un laisser aller

face à la sexualité ou la présence "textile", le naturisme , en France, sera sur le déclin.

Je fais pleinement confiance au chm Montalivet pour défendre l'éthique du naturisme.Aux habitants, commerçants, habitués, touristes, vacanciers du LEVANT de mettre

en place toutes les actions nécessaires afin de maintenir ce haut lieu "NATURISTE" et de ne pas laisser le mercantilisme l'emporter .

Enfin des échanges magnifiques...Quel bonheur!! A qui le tour ?Wink

 

ile que je connais depuis 1972 et sur laquelle je vais assez souvent, un peu n'importe quand, et en presque toutes saisons ( moins en été, car trop de monde et surtout trop de textiles qui viennent mater ainsi que compléter leur albums photos "prises à la sauvette" )

bref, mais cet année, cet été, je trouve que ça commence à ressembler au cap d'agde !

avez vous remarqué, constaté au fil des années, ce changement de comportement ds touristes estivaux ?

qu'en pensez vs ? cette ile isolée va t'elle devenir un lieu de dépravation comme le cap "pour ne nommer que lui < les autres centres ne sont pas mieux >, alors que jusque là, elle en était épargnée !

 

peut on aujourd'hui comparer le cap d'agde avec le levant .... je connais le cap depuis tres longtemps ( plus de 30a ) et Le Levant depuis deux ans et en plus l'ete ...

 

- " Le Cap d'Agde est Capitale mondiale du libertinage , identifié comme un DISNEYLAND du sexe. (les médias ne se privent pas de mettre ça en exergue )

" A l'origine c'était un camp naturiste à la réputation un peu chaude ... qui a attiré les libertins dans les années 80 ..." Cela a fini par avoir une ampleur colossale et les libertins sont devenus majoritaires dans le village naturiste ... "

reste la plage ( 2km de plage avec une vue magnifique des Pyrenees a la colline de Sete) la plage .. domaine public ? ce n'est plus seulement la baie des cochons , interdite aux enfants et donc considérée comme une plage privée, mais l'ensemble de la plage qui est contaminée par les libertins le cul .

le village : ensemble architectural fait de beton ,pas d'espace vert , les voitures s'empilent les unes sur les autres l'ete (normal de s'empiler au cap ! ) , Tombe la neige .. le glamour aime déverser sa mousse sur la plage ou dans le village , pour dormir compter a partir de 5 du matin , et a 6 heures les poubelles passent .... ah le village et ces poubelles ces odeurs a port nature et heliopolis ... super vacances te ballader a poil est totalement depasse, c'est vrai pour etre a la page au cap il faut porter cockring latex et ou pour les femmes ressembler a des putes  ... parlons aussi violence (bande venant la nuit tombee ) prostitution pedophilie ...Aujourd'hui toute la zone est totalement polluée par la mafia qui vit fort bien avec ces exhibitionnistes et voyeurs (normal le cul et fric ont toujours fait bon menage ), l'extrême droite européenne vient porter son fric aux boîtes "échangistes" ou "hôtels échangistes" tenues par ces mafieux . !!!!

 

- Le Levant ......un bout de caillou au large du Lavandou , fait partie du groupe d'îles de l'Archipel de Hyères (les Iles d'Or) couverte d'une végétation diverse et abondante .pas de voitures . En 1931 fut créé Héliopolis (20 ha) par les docteurs Durville, un des premiers villages naturistes d'Europe sur une île. l'île possède une petite plage (plage des Grottes), Être nu est permis (et prévu) partout sur la partie publique de l'île, sauf à proximité immédiate du port et sur la place du village. À ces endroits, il est nécessaire de porter un pareo ou un string . ( deja quelques differences avec le cap) .

les libertins les gays et le levant ..... ils étaient déjà présent sur l'île au début des années 70 . ils s'ébattaient déjà joyeusement dans des lieux privés ou discrets !!!! rien ne change donc avec le temps et c'est vrai la periode estivale est tres propice ... beaucoup d'etablissement ont change de main "le ponand la brise marine l'heliotel .. " ,et ouvertement "libertin " ou "gay",  tres sectaire ! ce sont les propriétaires du "glamour" au cap d'agde qui aurait racheté le ponant .

reste ce petit bout de caillon , les militaires pourraient partir .... projets d'aménagement du port , arrachage de l'herbier de posidonie .. forage !! .....

 

un point commun entre le cap et le levant : les mairies d'Hyeres et d'Agde ont de gros intérêts financiers dans l'affaire ...

 

 

Malgre tout ça j'aime Le Levant et j' y ai passe 2 sejours exceptionnels ...Et avec toute la mefiance qu'il faut avoir , Le Levant ne ressemble pas , pas encore , au Cap !Le Levant est encore pour moi un petit paradis et il faut esperer qu'il le reste ! mais .........................

Jean-Philippe

Il est certain que si on découvre Le Levant aujourd'hui, ou il y a peu, il est difficile de le comparer à Agde Naturiste , car il y a encore une distance à parcourir pour

atteindre le Cap. Mais depuis presque 10 ans, je peux vous assurer que le changement est réel.

Plusieurs établissements ont été rachetés par des couples, gays, hétéros échangistes, libertins, et ont ouvertement orienté leur clientèle.

Un restaurant nouvellement racheté ( autrefois une adresse exceptionnelle), organise même des soirées privées exclusivement masculines. Fermant la porte à toute autre personne.

Un nouvel établissement ratisse les gays sur la plage en fin de journée pour les inviter à leur soirées privées.

Le ponant très orienté échangiste...

Question tarifs

Le minimum, restaurant racheté de la place ( paix à ton âme Denis) offre des menus aujourd'hui  hors de prix, délaissant tous ceux qui ont des moyens modestes.( ca sélectionne quand même la clientèle ).

D'ailleurs, beaucoup de restaurants sont devenus inaccessibles pour beaucoup de gens, notamment les jeunes et les familles.

L'héliotel qui proposait avant des menus très abordables, on plus que doublé leurs tarifs.

La pomme, que Laurette a définitivement quitté cet été, a augmenté ses tarifs aussi.

Jean Philippe

Certes, les gays ont toujours occupé l'ile d'une certaine manière, mais comme tu dis, de façon discrète. Aujourd'hui, c'est bien différent. il faut éviter certaines heures de la journée, et surtout si vous avez des enfants, ne pas les laisser aller se promener... ils vont certainement tomber sur des couples en train de forniquer. Le terrain de volley devient un baisodrome en fin de journée. ( et ne venez pas me dire le contraire, j'en ai été témoin).

Pascal, tu dis "

Je fais pleinement confiance au chm Montalivet pour défendre l'éthique du naturisme.Aux habitants, commerçants, habitués, touristes, vacanciers du LEVANT de mettre en place toutes les actions nécessaires afin de maintenir ce haut lieu "NATURISTE" et de ne pas laisser le mercantilisme l'emporter ."

tu es un doux rêveur! car rien n'a été mis en place par personne en je n'en ai pas entendu l'intention de la part de qui que ce  soit sur l'ile...

Au contraire, on laisse faire les choses, et les commerçants savent très bien ce que le Levant va devenir.

Pour ma part, j'ai changé de fonctionnement lorsque je passe mes vacances là bas.

Je ne vais quasiment plus au restau, je fais mes courses au bazar ( lieu qui était l'endroit le plus cher de l'ile il y a peu), car c'est devenu le moyen le plus économique de consommer.

Je vais boire un verre sur la place le soir, pas deux.

Je profite de la plage le matin, et m'inflige les rayons du soleil au plus chaud de la journée ( début d'après midi), afin d'éviter les exhibs de la fin de journée.

Je voudrais juste dire une chose, qui ne plaira sans doute pas. Mais je ne crois pas une seconde la personne qui me dira que ce n'est pas vrai, ou que ca a toujours existé de cette façon. Au début de mes séjours là bas, on pouvait ne pas voir. Aujourd'hui, à moins d'être aveugle, c'est impossible.

A ceux qui disent non, je me demande dans quelle mesure ils n'y trouvent pas leur compte.

Dire que le Levant deviendra le nouveau cap, est pour moi une évidence. Je l'avais pressenti il y a 10 ans, je le confirme aujourd'hui.

Wink Merci Negah, au royaume des aveugles, les borgnes sont rois...il n'y à pire sourd que ceux qui ne veulent entendre...Wink Convivialité, l'un dans l'autre, tout va donc très bien...{#emotions_dlg.lool01}

Bonjour,

Et ben c'est pas top tout ça moi n'y suis pas allé depuis deux ans maintenant je n'avais pas vu cela ainsi, mais c’était peut être pus discret . Les arrières plages quoi qu'on en dise sont souvent des lieux de drague partout il ne faut pas se le cacher toutefois.

Quand suis allé la première fois en 2008 au levant j'avais trouvé ça plutôt soft et sympa avec un respect de la nudité et pas d'abus visible c'est pour cela que j'avais bien aimé et que j'y suis retourné plusieurs fois jusqu'en 2011. En effet depuis je n'ai plus eu l'occasion d'y retourné pour diverses raisons, mais quand même les tarifs des locations, hôtels et autres ont toujours été chers et parfois pour un prix exorbitant on loue des taudis!!! C'est le profit qui compte !!! Aujourd’hui d'après ce que je lis on sélectionne par l'argent les gens et en plus cela devient malsain ,je fais bien de ne plus y retourner!!!

Pour en finir j’étais allé au Cap en 2006 j'avais trouvé l'ambiance trouble et très malsaine je n'y suis jamais retourné pour ceci, je vais donc éviter de même de jeter mon pognon pour aller au levant qui prends la même tournure.

Si on a envie d'être nu et de passer de belles vacances nu il y a des centres nat sympa ou l'on peut être tranquille et vivre sa nudité en toute tranquillité !!!

je ne me sens pas vraiment apte à rivaliser ni à polemiquer et je ne le souhaite pas tant la façon de présenter les choses influe sur l'idée que chacun peut s'en faire ! surtout si la description est "dirigée" et partielle !

les prix sont élevés c'est vrai et ce n'est pas nouveau y compris au Bazar qui a le monopole, on n'y mange pas toujours très bien et je l'ai moi même malheureusement subi ! et je ne nie pas des evidences qui moi aussi me dérangent ! le cas des commerces est un sujet que l'on ne peut éviter, tout est cher sur l'ile et j'imagine que les propriétaires ont un réel problème de rentabilité sur une pèriode aussi courte de frequentation !

j'ajouterai simplement que les personnes qui invitent (pourquoi utiliser le mot de "draguer", d'ailleurs l'information circule via mail et sms) à se rassembler certaines fins d'après midi pour l'apéro sur la plage où chacun amène une bouteille et des amuse gueule se retrouvent aussi pour des soirées musicales (et pas uniquement pour ce qui excite certains ...) autour d'un piano et ont créé une chorale (les voix dans levant) qui réunit TOUTE L'ANNEE les levantins de tout horizon et ont aussi organisé plusieurs concerts "classique" et à la chapelle cet été !

le sexe fait partie de la vie et il a des dérives partout, nul besoin d'aller dans un lieu naturiste pour s'en rendre compte ! qu'on le veuille ou non il y a eu une évolution des moeurs et le libertinage est dorénavant ouvertement assumé ! je ne porte aucun jugement et ne cautionne pas pour autant !

pour être complet j'ajouterai qu'il y a aussi un problème important d'alcoolisme sur l'ile y compris chez certains commerçants, qui s'explique certainement par le manque d'activité pendant les longs mois hors saison.

si le but des temoignages est de faire fuir les personnes qui pourraient decouvrir et aimer "quand même" le Levant, c'est réussi et la réaction de Chris en est l'exemple.

pour ma part, j'y retourne dès demain, j'y vivrai avec plaisir dans un bungalow sans eau chaude avec douche exterieure et sans piscine (car l'eau est rare et précieuse sur l'ile)  et j'y ferai ce que bon me semble dans le respect de chacun n'en déplaise aux allusions "douteuses" d'un membre sur la convivialité ! 

Serge,

Tout ce que tu ecris sur Le Levant est vrai et en en effet verifie (meme avec 2 sejours j'ai pu verifie ). Mais quand on parle du Cap on parle de tourisme de masse , ça me semble difficile pour le Levant a voir la configuration de ce bout de caillon et les possibilités sur place qui restent assez limitées .... et le Cap d'Agde c'est l'ete 45 000 naturistes ( non plutot nudistes ou apoilistes !!! ) . Au Cap certaines vont a la baie des cochons en haut talons ,difficile de remonter en haut talon la Perspective en plein cagnard

IL est donc aujourd'hui difficile pour moi de les comparer. Les problemes sur Le Levant sont autres et je suis d'accord avec toi

- banalisation du libertinage (hetero gays bi .... tri .. mdr ) le cote libertin rattache au naturisme : "si l'habit ne fait pas le moine, être nu ne fait pas le naturiste "

- le fric , qui pourri ce monde ...

Le fric avec ses commerces (comme tu l'as precise Serge et bien dit ) le fric et les commerçants ( amener une clientele ou une certaine clientele ) le fric et le port ( agrandir le port, pas uniquement pour sécuriser les débarquements par mer agitée, mais pour permettre à plus de monde de débarquer et surtout permettre des mouillages de plaisanciers ) . Et les levantins les anciens de l'île que pensent ils ? ils soutiennent les commerçants parce que ce sont des amis à eux, pourquoi ? parce que certains sont de mèches pour louer leurs petits studios !! (aux libertins ou non )
Ah oui ils rajoutent aussi que ne pas vouloir plus de touristes sur l'île, c'est la fuite des commerçants ou, au pire, risquer qu'ils soient pris par des libertins comme au Ponant. ... (pas toujours tres clairs les anciens )

C'est le fric qui nourrit tout ça ... Et desole Pascal a Montalivet il y a les memes problemes avec le libertinage et le fric , arretons de se voiler la face

 " le naturisme, pour (sur)vivre, se doit d'être militant ! " dixit Bruno Saurez

 

Jean-Philippe

soleil_couchant_sur_hyeres.jpg

je vous fais partager cette photo , envoyee par un ami du Levant "Michel du Bazar"

Magnifique photo.

Le paradis n'est pas si loin.

Ben voilà, rien à ajouter pour ma part, tous ces témoignages parlent d'eux même, merci aux langues qui ce sont déliées, seul bémol, cher Totem, je n'ai insulté personne, si le mot couilles te gêne, il est dans le dictionnaire, j'appelle un chat un chat tout en dressant un constat éclairé, et en rebondissant sur une expression (triviale certes) mais qui est une manière imagée et humoristique de faire passer le message, il n'y a donc aucun jugement de ma part, chacun est libre de vivre sa sexualité comme il l'entend, mais ça relève de la sphère privée, rien de plus.

Mais je note, la prochaine fois, je prendrai donc soin de relater ce dont j'ai été témoin avec moults détails croustillants et avec un langage chatié pour ne pas heurter la sensibilité de nos lecteurs... Et je maintiens ce que j'ai dit pour en avoir été témoin (et visiblement, je ne suis pas le seul).

Comme qualifier le libertinage assumé et décomplexé comme une évolution des moeurs, cher parisbab, là, on croit rêver, ce que vous appelez une évolution, moi je vois ça comme une dégradation, la banalisation du sexe de cette manière, au secours !!!

Sans oublier l'amalgame fait avec le naturisme, quel manque de respect de la part de ces personnes qui sollicitent ouvertement des faveurs sexuelles en public, non, décidément, nous n'avons pas la même notion ni la même perception du naturisme, voire, de la sexualité. Le fait de vous rendre au levant hors-saison vous mets aussi hors-sujet ! Quoique, lorsqu'il s'agit des prix, vous nous rejoignez...

Quant à la rentabilité, juste un exemple, oui, c'est sûr que lorsqu'une boîte de "faillots" achetée 1 euro dans une marque low-coast est revendue dix fois plus chère chez un commerçant, c'est super rentable ! Sur le dos de qui ?!?

Moi, j'ai trouvé la solution, je fais mes courses sur le continent juste avant la traversée en bateau, et je blinde une valise et un sac à dos de victuailles pour tout mon séjour, comme ça, je ne laisse quasiment pas un rond sur l'île en dehors de mon hébergement et des restos qui valent le détour et chez ceux qui ne nous prennent pas pour des pigeons (devenus rares donc...)

On comprends mieux à la lecture de vos échanges avec Totem cher Parisbab, que la franchîse et le débat ne sont pas votre fort, gardez vos oeillères et profitez bien de votre prochain séjour surtout, sans faire de vagues... (sans gros mots et sans insultes).

Bruno Saurez a bien raison, il a de plus la légitimité pour parler du naturisme comme personne, son engagement est à souligner et son action à soutenir.

Merci pour cette magnifique photo "ensavoie" via Michel, est-il devenu naturiste depuis qu'il est au Levant ?!? Car ce n'était pas son truc en public en tous cas...

Et bravo à ceux qui ce sont exprimés, en toute "convivialité" non douteuse !..

Naturistement

Fred

Wouha.... je suis le bémol de Fgonline.... lol, quoi !

Ce n'est pas le mot couille qui me gêne mais bien la phrase en entier, je ne vois pas ce qu'elle vient faire dans ton témoignage, celui-ci étant déjà très clair et explicite, ce n'était  vraiment pas la peine d'en rajouter. Quand au seul commentaire que Parisbab a mis sur mon profil, je ne vois vraiment pas ce qui peux te déranger, sauf si tu n'accepte pas la critique ou que d'autres puissent avoir un autre avis que le tien.

Mais bon, tout ceci n'étant que de la forme, je cède ma place à ceux qui connaissent Le Levant et ce, quelque soit leurs avis !

FGONLINE.       Votre "cher" est de trop, gardez votre condescendance pour vous et mettez en application vos commentaires ne portez pas de jugement.

 

.... tous ces témoignages parlent d'eux même, merci aux langues qui ce sont déliées.....

 Aouiii ... 4 témoignages : 2 venant de Paris 1 de Biarritz 1 de Savoie ( 2 courts séjours pour moi au Levant .) c'est pas beaucoup  ... on aurait aimé les témoignages des gens du Var par exemple ou ceux qui fréquentent l'ete le Levant ( voir les photos du ponant sur le site ) ou le Cap d'Agde . dommage ! c'est surement plus facile de voter ou laisser un commentaire sur un couple une femme un homme a poil posant devant heliopolis au cap ou sur la terrasse du ponant  ...   le forum n'intéresse pas grand monde .

Jean-Philippe

Islands1.jpg

Ces îles sont en vente, il nous reste 20 ans avant qu'elles ne soient exploitées sauvagement...par des promoteurs et des restaurateurs profiteurs..Un havre de paix pour naturistes, nudistes, à poilistes...Un port avec contrôle et rejet des textiles (vestiaires à disposition) pas d'encartage obligatoire mais bonne humeur , dérision et générosité nécessaires.

Il reste juste à trouver le mécène...Si vous avez des idées !!Wink

Ah l'Ile du Levant, en voilà un endroit bien particulier qui a connu de nombreux épisodes à travers les époques. En premier lieu, le refuge de quelques "hurluberlus" venus de la région parisienne qui voulaient démontrer les bienfaits de la vie au naturel. Pas de meilleur endroit pour ce faire, que ce bout de caillou dont les autorités ne savaient pas quoi trop faire puisque le reste de l'Ile était occupé par l'armée et par un site stratégique. Alors pour éloigner le commun des mortels, pourquoi ne pas laisser s'y installer des gens gentils mais un peu bizarres qui voulaient vivre nus, cela limiterait la fréquentation.

Puis dans les années 70, est venu le temps des artistes un peu déjantés et de leur cour assidue qui sont venus montrer au Levant qu'ils étaient des « avant gardistes » dans tous les domaines. On a pu croiser alors Michel Simon, Annie Girardot, le couple Renaud/Barrault, Georges Moustaki ou Maxime Leforestier. Des soirées sur la place qui s'étalaient très tard dans la nuit avec la terrasse du Minimum qui débordait et qu'on finissait, non loin de là, au "Couvent". Déjà, des bruits couraient sur des débauches de sexualité, mais l'atmosphère restait bon enfant et les naturistes sages ignoraient les quelques excentriques.

L'année 1989 a fait basculer la vie au Levant avec l'arrivée de l'électricité pour tous. Pas forcément une bonne chose que cette nouveauté qui a fait perdre une partie de son charme à l'Ile et qui a fini par chasser une clientèle héritière des Durville, intello bon enfant, pour commencer à attirer une nouvelle clientèle, souvent italienne, qui a acheté des veilles maisons ou quelques lopins de terre à prix d'or pour en faire des résidences un peu secrètes sur les quelles couraient les bruits les plus farfelus.

Quand certains ici découvrent que Le Levant est un endroit particulier, c'est assez amusant car il l'a toujours été, mélangeant naturistes purs et durs et "touristes" de tous genres affichant parmi les premiers des sexualités diverses et variées. Quand, j'étais très jeune, puis ado, on me mettait toujours en garde sur ce qui se passait sur les rochers après la plage des grottes ou dans les fourrés qui jouxtaient le terrain de volley.

Bref, Le Levant a toujours constitué un univers à part qu'il est totalement injustifié de comparer au Cap (béton affreux jeté sur la mer avec un centre commercial livré à des libertins vulgaires). Il est vrai que pour ceux qui ont connu le Levant il y a de nombreuses années en arrière, ce site a perdu de son charme. Les habitués de la plage des grottes ont bien du mal à parcourir le chemin et les grands rassemblements d'habitués ont laissé place à des "occasionnels" qui se regardent en chien de Fayence protégeant leur carré de sable et ayant oublié le côté convivial du lieu. L'Hôtel restaurant La Source a fermé et Edith n'a pas trouvé de succession, comme c'est dommage, cette terrasse sympathique à mi-chemin du port et du village nous manque.

Mais malgré tout, et malgré les grincheux, il faut souhaiter que Le Levant survive, car c'est un endroit plein de charme atypique et où vivent, à diverses époques de l'année, des populations diverses et variées qui n'ont pas toutes la même vision du naturisme mais qui l'entretiennent à leur manière et que celui qui prétend détenir la vérité nous jette la première pierre.....

Kairos merci pour ce temoignage . Je pense que toutes les personnes qui se sont exprimes ici ,"espere et souhaite "que Le Levant survive .

Merci Kairos pour ce témoignage factuel, cette ile n'a jamais été une ile sage et conventionnelle c'est tout l'inverse et bien dit ! , pour ceux que cela intéresse il est paru un ouvrage l'an dernier Heliopolis qui retrace la naissance jusqu'en 1989 écrit entre autre par Francis Capoulade un levantin qui tient un blog quotidien toute l'année "hodie levant" photos, reportages, vie locale, liens et nouvelles çela va des palmiers "tombès" sur la terrasse de la Pomme d'Adam durant l'hiver aux mariages célèbrés sur l'île et bien d'autres choses sur la nature, la faune, la flore ... pour les amoureux de superbe ile et de la nature dont on a oublié de parler !

DERNIÈRE COUCHE, ET AU LIT ! Laughing

Ne pas confondre condescendance et courtoisie cher Parisbab, soyez juste cohérent entre ce que vous dites dans ce sujet sur le forum et ce que vous exprimez ailleurs avec Totem, entre autres… 

Et ne vous montrez pas méprisant pour ceux qui ne vous ressemblent pas, et que vous ne connaissez pas, tout le monde n'a pas l'honneur d'être diva en ce bas monde, soyez magnanime à défaut de vouloir rester anonyme…

Encore une fois, ce n'est pas un jugement, il y a longtemps que je ne juge plus personne figurez-vous, ce serait mal me connaître, et je confirme que nous ne nous connaissons pas. 

Le problème de l'écrit, c'est l'interprétation qu'on en fait, je crois que vous m'avez mal compris, donc mal lu, voire pas lu du tout (lire plus loin - rires)…

Quant à la critique Totem, lorsqu'elle est constructive, pas de soucis, laisser un paradis comme le Levant aux mains de gens qui veulent chasser les naturistes purs (et pas forcément durs) au profit des libertins de tout poil que Parisbab ne croise que peu puisque venant hors saison à ce qu'il affirme çà et là, ne me parait pas être un avis objectif. 

À moins qu'il nous évoque d'autres séjours en saison, nous serons ainsi sur le même pied d'égalité pour témoigner de cette période, et la contradiction, que moi j'accepte volontiers, prendra tout sons sens cher Totem…

Toutes les références historiques de cette île que certains vont découvrir grâce à Kairos démontrent l'évolution quant à la population qui a fréquenté l'Île, mais il ne dit pas que les "dérapages" en matière de moeurs étaient une généralité, voire une règle comme semble l'affirmer Parisbab, au contraire, et dire que l'île n'a jamais été conventionnelle, j'en convient parfaitement, c'est bien là sa valeur ajoutée, mais elle était bien un endroit sage dans sa genèse, dans son objectif, que quelques uns aient confondu le naturisme et autre chose ne remonte pas à hier, certes, mais vous ne répondez pas à la question posée au départ du post proposé par nathan83, faut-il laisser faire, et jusqu'à quel point ?!?

Vous dites en conclusion cher Parisbab, que personne n'a évoqué la nature sur l'île, je confirme donc que vous ne nous avez donc pas lu, et que vous n'avez retenu que ce qui vous intéressait, à savoir, les dérives, dérapages, bref, les points négatifs que nous avons soulevés justement parce que nous souhaitons la préserver cette nature, y compris l'environnement "sain" qui va avec, à savoir la notion de respect vis à vis de l'autre en ne nous imposant pas l'intrusivité des regards, des gestes ou des scènes qui n'ont rien d'équivoques (je vous avais promis de garder un langage châtié à l'avenir, promesse tenue).

Lorsque vous évoquez ce superbe ouvrage de F. Capoulade, j'adhère totalement, vous aurez remarqué que ce livre s'arrête en 1989, juste avant l'arrivée sur l'île des premiers équipements électriques, et le reste…

Ce qui s'est révélé tout au long des commentaires du sujet lancé par nathan83, c'est la mise à jour de tout ce qui en a découlé depuis cette décennie qui a suivi l'année 1989 jusqu'à aujourd'hui, ça devrait vous interpeller davantage je crois, vous me direz, c'était le siècle dernier, il faut "évoluer", à nouveau donc, vous ne m'avez encore pas lu lorsque je parle de modernité compatible avec les aspects fondamentaux du naturisme,  ou allez-vous continuez à nier des évidences et faire comme si de rien n'était, auriez-vous peur de ne plus en profiter ?!?…

Comme l'évoque Kairos, ces personnalités qui ont fréquenté l'île y venaient pour de bonnes raisons, par idéal et conviction, par militantisme aussi, et pas pour s'encanailler, pour en avoir connu quelques uns, je peux vous garantir qu'ils n'ont rien de "libertins", et quand bien même ils l'auraient été, ils ne l'ont apparemment pas fait en public, et là, respect, discrétion assurée (ironise-je - sic) !!! 

Ce que feraient des personnalités serait donc impossible pour des citoyens lambdas ?!? Avoir des convictions, un idéal, militer pour un naturisme sain ?!?… Pourquoi tout salir, même si, comme disait maître Antoine De Caunes (on a les références qu'on veut), le sexe, ce n'est pas sale, c'est même vachement beau et bon d'ailleurs (je vous avais promis des détails croustillants ! Vous en voulez d'autres ?!?)

Si être évolué, c'est laisser libre cours à sa créativité sexuelle devant tout le monde, y compris des enfants, des familles qui aspirent à profiter de cette nature préservée de l'île, si c'est aussi de laisser les "restes" synthétiques de leurs piques-nique partagés près des grottes et aux alentours, au risque de ne pas apprécier de vouloir partager le menu avec eux (ça vous va comme métaphore), et bien je vous le dis, je préfère ne pas évoluer dans ce cas, et rester droit dans mes bottes en les chassant de l'endroit dont tout le monde aimerait profiter, le comportement changerait alors, et la tolérance tant prônée par beaucoup sans l'appliquer pour autant aurait beaucoup à y gagner. La liberté commence etc...

Kairos a raison, personne ne détient la vérité, mais certaines sont bonnes à dire face à l'enjeu que représente pour beaucoup ici, le fait de vivre un naturisme sain, sans la superficialité des agglomérations du continent, car il n'y a pas qu'à Paris que ça existe, et je ne suis pas un parisien "d'origine" (désolé "Ensavoie"), c'est sûrement pour ça que je n'en ai jamais adopté les codes "évolués" de certains quartiers.

Ensavoie a raison également, tous, nous souhaitons la survie du Levant, mais peut-être pas pour les mêmes raisons, ni avec les mêmes moyens pour certains, je constate que pour les bonnes raisons, chacun y est allé de son témoignage, pour les mauvaises, et on devine sans forcément les comprendre qu'en revanche, ce n'est pas assumé du tout !

Je n'ai rien à ajouter, et comme on dit, ça va tout de même mieux en le disant !

Sans rancunes aucune.

Frédéric (et moi, ce n'est pas un pseudo !)