Forums
 
Forums  ›  Naturisme  ›  Discussions générales
 

Plage Pissevache au nord de Saint-Pierre menacée

Le camping la grande cosse a été racheté par Franceloc. Au moment du rachat en février les nouveaux propriétaires auraient pu passer le camping en textile de suite mais ils ont voulu essayer de développer un nouveau produit qui est celui du naturiste. N'ayant pas d'autres campings naturisme, l'objectif était de voir si ils étaient capable de satisfaire et de développer une nouvelle clientèle. C'est pour cela qu'ils sont en train de faire le bilan de cette saison (résultat et satisfaction de la clientèle) pour pouvoir prendre notre décision qui se fera très rapidement. (propos trouvés sur vivrenu.com)

Si le camping devait devenir textile c'est une catastrophe. Les 3 km de plage naturiste bénéficiant d'un arrêté Préfectoral vont disparaitre aux profits des textiles.

Intolérable et insupportable de voir la plage qui m'a vu passer de cul nul à naturiste quand j'avais 18 ans.

Je vous joint la pétition piquée également à vivrenu.com j'espère qu'il ne m'en voudront point.

http://www.mesopinions.com/petition/social/grande-cosse-reste-naturiste/24626

 

C'est signé, merci pour l'info.

 

Amicalement nu Eric

Merci Casimir pour l'info... 

Encore un Camping Naturiste en danger...  hell_boy  ... cela devient fréquent ces derniers temps....

Ca craint... 

Hugo - La bonne humeur est une politesse... !

Vraiment dommage, mais la gestion hasardeuse de ces dernières années n'annonçait rien de bien. Nous y avons passé une semaine en juin et avons été étonné par l'ampleur des investissements (toboggan, mobil home en pagaille, etc) donc maintenant c'est sûr il faut rembourser et les naturistes ne suffisent plus ...

Il y a 10 ans, il n'y avait que des tentes, du sable, la mer et la clape et des produits du terroir à la superette

Natura12 - Tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien

Bonjour,

 

Pétition signé car nous y avons passé plusieurs années avec les enfants petits et d'excellentes vacances !!

amicalement

40000099.JPG393.8K1 vues

Le naturisme pourra-t-il durer à La Grand Cosse ?/Photo DDM

Le naturisme pourra-t-il durer à La Grand Cosse ?/Photo DDM

image: http://www.ladepeche.fr/images/pictos/image-zoom.png

L'information n'a pas fini d'agiter le Landerneau du naturisme dans l'Aude et ailleurs sur le littoral méditerranéen où il rencontre une franc-scuccés auprès de ses adeptes. Nous avons appris, hier, par l'intermédiaire d'un message posté sur la page Facebook de La Dépêche du Midi que le naturisme est en danger dans l'Aude. En particulier du côté de Fleury d'Aude et de Saint-Pierre la Mer.

 

Une enquête diligentée dans les plus brefs délais a confirmé que le naturisme pratiqué depuis des années au camping La Grande Cosse pourrait disparaître. Cette décision serait consécutive à l'achat de cet établissement, en janvier dernier, par Franceloc (un spécialiste du camping 4 étoiles). La rumeur s'est alors propagée. Le camping deviendrait textile.

Un coup de téléphone au maire de Fleury d'Aude confirme la rumeur qui s'est répandue depuis peu entre le village et la plage. «J'ai en effet reçu au mois d'août le nouveau propriétaire, raconte Guy Sié. Cet investisseur souhaite que le camping devienne textile en conservant une zone naturiste de résidents. La raison est simple. Il se trouve que plusieurs d'entre eux sont propriétaires de leur mobile-home dans cet hôtel de plein air. Le camping de La Grand Cosse est un établissement privé. Le nouveau propriétaire est libre de la gestion qu'il souhaite».

Pas de zone réservée

Le maire de Fleury d'Aude rappelle également que «le camping bénéficie en outre d'une concession de plage entre les Cabanes de à Fleury et Saint Pierre la Mer. C'est une zone où le naturisme est toléré et où il n'est pas question de changer les habitudes estivales». Ceci précisé, Guy Sié n'oublie pas de mentionner qu'il n'y a pas de plage privée en France. Le textile n'est pas interdit dans la bande des 100 mètres qui intéresse les naturistes et il n'est pas possible d'empêcher des textiles de fréquenter ces espaces.

Le maire de Fleury d'Aude est conscient des conflits que pourrait faire naître une interdiction du naturisme dans l'enceinte du camping. «Sil y a des troubles, nous interviendrons», dit Guy Sié sans plus d'information pour le moment.


En savoir plus sur http://www.ladepeche.fr/article/2016/09/20/2422437-le-camping-des-naturistes-remis-en-cause.html#k487KmmBUM1C9PAy.99

Et bien nous avons reçu l'info (ci-dessous) de France 4 naturisme que la Grande Cosse passait en textile. Très regrettable

 

Chers amis naturistes,

Nous avons eu l’honneur de vous accueillir au sein du village-camping naturiste « La Grande Cosse ». Suite à un changement de propriétaire, ce dernier est devenu un établissement « textile » ; il quitte donc le groupe France 4 Naturisme. Nous comprenons la déception que cette nouvelle peut occasionner, et vous assurons que nous continuerons à militer pour un naturisme sain, familial et authentique. Nos valeurs, simples mais essentielles, restent les mêmes : le respect des autres et de l’environnement, la tolérance, la discrétion, la courtoisie sont en effet pour nous indissociables d’un naturisme libre et serein.

Voyez plutôt ce changement comme l’occasion de découvrir nos autres villages-campings. Tous vous offriront, dans des cadres magnifiques, des hébergements de grande qualité et des prestations d’exception. Nous mettrons tout en œuvre pour que votre séjour soit parfait, en vous proposant des activités sportives, des ateliers de loisirs créatifs, des visites culturelles, des soirées animées, etc. Les enfants et adolescents seront également choyés : leur bien-être est primordial pour nous.

Nos équipes sont bien entendu à votre disposition pour toute question. Notre nouveau site Internet, en ligne prochainement, vous permettra de découvrir en images l’ensemble de nos villages-campings.

Nous nous réjouissons à l’idée de vous revoir bientôt. Continuez à faire corps avec la nature !

À très bientôt chez France 4 Naturisme !

Là où il y avait des terrains vagues des lotissements sont apparus, des immeubles ont poussé, des grandes surfaces se sont implantées, des routes ont été construites.

Rien n’est jamais fixé pour la vie, les choses changent, les paysages de nôtre enfance disparaissent, c’est la vie dans tous ses changements et sa diversité.

Il y a quelques années Zerokini n’existait pas, aujourd’hui il est là et nous en sommes heureux.

 

Ainsi va la vie.

Bonjour a vous tous

Je suis très triste de voir ce camping passe entre les mains de personnes qui ne pense que a l arargent

Nous avons passé de très belles années avec nos enfants

La question c'est ou allez

Bon journée a tous

j'ai signé aussi la pétition même si je suis loin de tout ça , il faut être solidaire 

Bon courage 

La révolte des naturistes de Fleury

Le camping naturiste de la Grande Cosse pourrait bientôt accueillir des «textiles», des vacanciers habillés. Les habitués des lieux sont vent debout contre cette perspective qui équivaut, pour eux, à être chassé du paradis.

Dans le cadre paradisiaque et naturel de la lande sauvage entre le camping de la Grande Cosse (4 étoiles) et la plage de Pissevaches à Fleury d'Aude, les naturistes sont sur le sentier de la révolte. Ils ne veulent pas entendre parler de la nouvelle destination «textile» de leur petit paradis, naturiste depuis sa création. «C'est un espace unique, en pleine nature, loin de tout. Cet endroit privilégié n'a pas vocation à devenir un camping comme les autres. Et dire qu'avec ma femme, nous avions prévu d'y passer six mois de l'année dès 2017 !» s'exclame Yves, jeune retraité en colère et client de l'établissement de pleine nature depuis 24 ans.

«L'arrivée des textiles va tout changer»

Il dénonce l'affairisme des nouveaux propriétaires qui ont transformé le camping en «espace de location de mobile-homes les uns sur les autres». «C'est une catastrophe cette décision. Il n'y a que cet endroit dans le secteur. Ce qu'on apprécie, c'est la tranquillité, l'absence de bruit, le respect que l'on constate dans des campings naturistes. Avec l'arrivée des textiles, tout va changer» ajoute Sylvie qui se demande bien comment, l'été prochain, on va gérer l'arrivée des textiles dont le seul débouché pour la mer, c'est la plage naturiste sur 3 kilomètres.

À l'hôtel de ville de Fleury d'Aude, le maire, Guy Sié est perplexe. «Les gestionnaires du camping ont réclamé une ouverture d'une zone textile autour de leur concession (paillotte) de plage. Mais je ne peux quand même pas saucissonner la plage. Donc je ne change pas mon arrêté municipal. La plage restera naturiste comme avant. C'est une tolérance. Mais on ne va pas verbaliser ceux qui seront en maillot de bain sur le domaine public maritime» explique-t-il, dubitatif.

Depuis 15 jours, et l'annonce du changement du camping, la direction de l'établissement et le staff de Capfun (anciennement Franceloc) sont dans la tempête.

«On ne va pas casser le paradis»

«On se fait déchirer sur les réseaux sociaux. Mais vraiment, on n'a volé personne. On ne va pas casser le paradis comme le prétendent quelques naturistes habitués. Lorsque nous avons fait l'acquisition de ce camping, nous avons lourdement investi, pour implanter une cinquantaine de mobile-homes et un toboggan mais la clientèle naturiste n'a pas été au rendez-vous. Plus de vingt mobile-homes sont restés inoccupés pendant tout l'été» explique Nicolas Houé le directeur commercial de Capfun chaîne de 84 campings, qui promet de nouveaux aménagements de confort pour accueillir dans d'excellentes conditions les prochains clients de 2017. En maillot de bain. Les dirigeants de la Grande Cosse ont abandonné l'idée d'installer une enclave naturiste dans le futur camping classique. Et ils disent pouvoir trouver un accord avec les propriétaires de mobile-homes qui devront se rhabiller l'été prochain. Ou changer de destination.


Une pétition en ligne pour mobiliser

Les protestaires naturistes de la Grande Cosse ne veulent pas lâcher l'affaire. Ils brandissent une pétition sur internet (mesopinions.com) qui avait recueilli hier soir 1500 signatures. Et ils veulent mobiliser le monde naturiste autour de la question de la préservation ce spot emblématique du naturisme mais difficile à rentabiliser sur les critères financiers habituels de l'hôtellerie de plein air. «C'est un site purement naturiste. On n'est pas sûr que les textile viendront dans ce bout du monde au milieu des marécages» indique André Elie qui mène la fronde. Le camping a changé plusieurs fois de propriétaires depuis que les gestionnaires historiques ont passé la main en 2010. Entre temps, le chiffre d'affaires a bondi jusqu'en 2014 pour se stabiliser autour de 2,7 M€. Avec un résultat net plancher à 10 %.


En savoir plus sur http://www.ladepeche.fr/article/2016/10/08/2435290-la-revolte-des-naturistes-de-fleury.html

Hélas, je suis pas sur qu'une pétition change quoi que ce soit... C'est une décision purement économique...

Quel dommage....

28

Hugo - La bonne humeur est une politesse... !

Nous y étions en juin de cette année. Déjà la construction d'un toboggan laissait perplexe ...

Et chaque jour amenait son lot de mobil home, pas vraiment moches mais simplement entassés les uns sur les autres !!!

Donc au delà de la décision de cet automne, dès juin il était clair que ce que venaient chercher les naturistes, calme, nature, espace et tranquillité était déjà en voie rapide de disparition ! Le retour textile ne fait qu’entériner cet état de fait

Ensuite c'est vraiment dommage pour les paysages et les marais dans lesquels il était si plaisant de se balader. On y croisait des textiles à vélo qui disaient bonjour en toute simplicité.

Natura12 - Tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien