Forums
 
Forums  ›  Lieux Naturistes et Vacances  ›  Plages
 

Une promenade instructive

Depuis le début de cette année, je me promène le long de La Grande Plage, qui débute au Fort de Penthièvre jusqu’a La plage de Kerminihy à Erdeven soit une excursion d’une vingtaine de kilomètres aller et retour. Sur cette distance, il existe plusieurs zone de naturisme. A Plouharnel, la première zone de 1km, qui n’est pas reconnue naturiste, on peut remarquer qu’il n’y a que des hommes un peu bizarres et cela n’invite pas du tout à étendre sa serviette. Quelques kilomètres plus loin sur la commune de Erdeven on voit deux panneaux distants de 200 mètres qui délimitent une zone naturiste officielle. Cette aire est peu fréquentée sûrement parce qu’elle est trop petite. Le peu de personnes que j’ai vu, inspirent confiance et discutent facilement. Il y a aussi beaucoup de textiles qui traversent cette plages et les naturistes me font penser aux animaux exotiques que l’on visite. Rien que pour cela, je ne me sens pas à l’aise sur cette portion. Je continue ma balade et j’arrive sur la plage que dis-je? LA PLAGE DE KERMINIHY ! C’est une longue plage de 2km où le naturisme est toléré officiellement. C’est la Terre Promise des naturistes Bretons. Pas de vis à vis avec les textiles. Cette plage est naturellement fermée et les dunes sont fermées au public car le site est protégé. Attention si quelqu’un s’aventure sur ces dunes, les gendarmes de passage l’expulse. On s’y sent en totale sécurité et toutes les générations et nationalités s’y côtoient. Cette plage est fréquentée par des salariés d’une radio nationale parisienne car tous les été, un véhicule aux couleurs de la radio est garé sur le parking.

Lors de ma balade en pleine saison estivale, j’ai remarqué qu’une bande de sable de 1km était inoccupée et elle pourrait être convertie en domaine naturiste. Le temps décidera de la suite...

Merci pour cette belle balade et 10 km de marche dans le sable A/R doit être une dure épreuve !

Ton constat sur cette tranche de côte est proche  de ce qu'on rencontre ici sur la Charente Maritime et nos îles, effectivement les gens se regroupent par affinité en bien ou en mal...

le principal est le respect et la sanvegarde de nos côtes et de la nature.