Forums
 
Forums  ›  Bien-être- Développement personnel  ›  Alimentation
 

Saumon de Norvège

spacer1.gif
spacer1.gif
eLFRMNbGprMQMPl-556x313-cropped.jpg
spacer1.gif

Saumon de Norvège : les consommateurs français veulent la vérité et être protégés

spacer1.gif
de eric delannoy
Paris
spacer1.gif
spacer1.gif
spacer1.gif
spacer1.gif

Dans une enquête diffusée jeudi 7 novembre dans l'émission "Envoyé spécial" sur France 2, on s'entend dire une fois de plus ce qu'on nous répète depuis un bon moment : les saumons d'élevage de Norvège sont bourrés de substances toxiques. Des produits chimiques utilisés dans leur nourriture et dans les substances avec lesquelles on les asperge.

Arsenic, cadmium, plomb, dioxines, PCB, Diflubenzuron, ethoxyquine, voilà ce que contiennent nos saumons en provenance de Norvège, dans des proportions au-dessus des seuils de danger quelquefois. Mais même en-dessous des limites recommandées, peut-on croire que ce cocktail ne soit pas énormément nocif pour notre santé?

La France qui consomme environ 15% de la production du pays nordique est le plus gros importateur de saumon norvégien, et l'essentiel du saumon que nous consommons (dont 30% pendant les fêtes de fin d'année) vient des fjords de ce pays. Un marché multiplié par trois en vingt ans, qui pèse plus de 400 millions annuels. 

La Norvège de son coté ne cesse de se justifier auprès de ses pays-clients et qui lui demandent des comptes. En réaction au reportage d'Envoyé Spécial le lobby des éleveurs de saumons (regroupé au sein du Centre des Produits de la Mer de Norvège) a immédiatement diffusé un communiqué sur son site. On y apprend qu'en gros il n'y a pas de problème de santé publique.

Le gros souci quand même est qu'aucune expertise indépendante n'existe en Norvège.

Qui dit vrai alors ? Envoyé Spécial, ou la Norvège?

Moi, en tant que consommateur, je demande à savoir, et être protégé.

Savoir exactement ce que mon saumon acheté en barquette à mon supermarché chaque semaine contient.

Savoir si je peux vraiment manger mes 125g de saumon norvégien, 1 fois par semaine, 52 fois par an, 500 fois sur 10 ans, sans courir des risques.

Connaître précisément le contenu toxique de mon saumon, et les teneurs, et les conséquences de sa consommation sur ma santé.

Avoir des recommandations claires, sérieuses, basées sur des tests indépendants.

Je suis un citoyen de ce pays qui souhaite vivre en conscience, en particulier je veux si possible continuer à manger du saumon régulièrement mais je ne veux pas mourir à feux doux sans savoir ce que je mange, et j'interpelle donc solennellement M. Stéphane Le Foll, Ministre de l'Agriculture et Agroalimentaire, et Mme Marisol Touraine, Ministre de la Santé, pour qu'ils se saisissent du sujet, et nous disent la vérité et nous protègent.

1ers clients de la Norvège pour son saumon, nos voix comptent en cette veille des fêtes de fin d’année. Signez et diffusez ma pétition, d'avance merci!

spacer1.gif