Forums
 
Forums  ›  Naturisme  ›  Médias et Actualités
 

Saint-Coulomb

Saint-Coulomb. Les Chevrets, une plage avec ou sans maillot.

Un jour, une plage. Fréquentée par les amateurs de parapente et les résidents du camping, la plage des Chevrets est aussi connue pour « tolérer » les naturistes

La plage des Chevrets doit son nom aux deux gros rochers qui émergent côté ouest, pas très loin du rivage, « entre lesquels passe un courant assez fort, qui provoque un espèce d’ascenseur, qui longe la plage et peut traverser la zone de baignade », explique Denis, de la Fédération française de sauvetage et de secourisme, en charge du poste de secours.

Grosses vagues

« On a aussi un phénomène de shore break, provoqué par le dénivelé. Ce sont de grosses vagues qui recouvrent les baigneurs et parfois les plaquent au sol. Difficile de se relever, surtout pour les enfants, lorsqu’elles arrivent par séries de cinq ou sept. »

 

Heureusement, Denis a l’œil et est tout autant aux petits soins à marée basse. « Là, le problème ce sont les piqûres de vives. Et puis il y a les méduses, urticantes. Ce qu’il faut faire, c’est badigeonner d’eau de Cologne ou de mousse à raser et cinq minutes après, gratter avec le bord d’une carte bancaire. »

 

À rajouter à la liste des indispensables de plage donc, la carte bancaire et la mousse à raser, mais surtout, ne pas se tromper. La plage des Chevrets vaut le détour. « Sauvage », « splendide », « naturelle », les superlatifs ne manquent pas.

 

Deux options

Avec aussi un vaste parking et deux options. Soit prendre par la droite et l’impasse des Nielles, puis s’aventurer par l’un des trois petits chemins, un peu casse-figure, pour arriver côté naturistes. Soit prendre à gauche, en longeant le camping et arriver directement sur la plage, côté textiles.

 

Parce que c’est bien là une des particularités des Chevrets. « Depuis de nombreuses années déjà », souligne Denis, le secouriste - 1972 selon nos archives - les naturistes y sont « tolérés ». Rien n’est écrit mais la pratique, bien ancrée, a posé certains codes. Dont celui des deux rochers, sur le sable ceux-là. « Ils délimitent les deux zones », expliquent Frédéric, le Malouin, et Bernard, de Lorient, adeptes tout autant du naturisme que des Chevrets.

 

L’eau est chaude

« Elle est très belle et l’eau est plus chaude qu’ailleurs, c’est la proximité du Mont-Saint-Michel qui fait ça », assurent les deux amis équipés de palmes, seule petite entorse à la nudité, « ça va plus vite ! »

Source et photos : https://www.ouest-france.fr/bretagne/saint-coulomb-35350/saint-coulomb-les-chevrets-une-plage-avec-ou-sans-maillot-5907453