Forums
 
Forums  ›  Naturisme  ›  Discussions générales
 

Naturisme, l'été à fleur de peau

Aujourd'hui 2 juillet, la fédération française de naturisme invite à «tomber le maillot». Adhésions en hausse, plus grande visibilité, le phénomène sort de l'ombre, en particulier dans le Grand Sud, première destination européenne, sur le littoral et dans les campagnes.

Le naturisme est en marche : l'an dernier, la photo des Macron tout sourire en croisant un baigneur nu sur une plage a fait le tour des réseaux sociaux. Aujourd'hui, sous un ciel mitigé, la fédération française lance pour la 7e fois son mot d'ordre : «On tombe le maillot !», qui coïncide avec la journée internationale du naturisme.

Avec plus de 2,5 millions de pratiquants français et autant d'étrangers qui les rejoignent dès les beaux jours sur les plages occitanes et aquitaines (mais aussi dans les campagnes), le phénomène reste stable, mais il sort peu à peu de l'ombre. Sortant de l'isolement, des campings et centres de vacances regroupent leurs moyens de communication, à l'exemple de «France 4 naturisme», qui fédère six lieux du Sud. De nouvelles associations se créent, des jeunes parents avec enfants découvrent une façon de vivre les vacances, plus au calme, en accord avec la nature. Parfois il n'y a même pas de wifi, mais à l'entrée du camping, les producteurs bio viennent vendre leurs kiwis. Le naturisme comme un antidote à la fureur du quotidien ?

Des Britanniques sans bagages

«Pour la première fois depuis des années, le nombre d'adhésions à la fédération a augmenté, +18 % en 2016, avec près de 24 000 cartes», se réjouit Yves Leclerc, vice-président de l'organisation et résidant de Leucate, station audoise qui pouvait se vanter en 2014 d'avoir «la plus belle plage naturiste du monde» au classement du site the richest.

Si ce n'est le monde, toute l'Europe vient étendre sa serviette sur les plages, règlementées ou sauvages, d'Occitanie et d'Aquitaine. Par ordre d'importance, les Allemands, les Belges, les Hollandais et les Suisses ont été rejoints par les Britanniques depuis l'apparition des compagnies low-cost (minimum de bagages autorisés !), et aujourd'hui par les Espagnols : «Ils fuient le monde et l'agitation de la Costa Brava», suppose Yves Leclerc. C'est ce que nous confirment Marta et Javier, couple rencontré au centre Arnaoutchot, dans les Landes.

Rando-vélo et courses nues

Taboue, la nudité ? En tout cas, elle interpelle toujours. 40 ans après les premiers seins nus qui se sont, depuis, rhabillés au bord des piscines publiques, 30 ans après le refrain de Rika Zaraï (qui voulait danser «sans chemise, sans pantalon»), le comédien Vincent Dedienne arrive nu sur scène. Les rando-vélo nudistes comme les courses juste en baskets sont des attractions : jeudi dernier, 90 000 personnes ont applaudi au départ de la Roskilde (Danemark) où les participants portaient leur numéro écrit sur la peau. A la télévision, Nans et Mouts, les deux anciens élèves ingénieurs toulousains entament leur 20e expédition «nus et culottés» pour France5 (mardi 4 juillet à 20 h 50). Largués tout nus et démunis en pleine forêt guadeloupéenne, ils se vont se dépêcher de se fabriquer un pagne en feuille de bananier pour aller faire de l'autostop. Mais Guillaume, alias Mouts, se défend d'être naturiste, «ce qu'on recherche, c'est la nudité psychique» professe-t-il, avant de confier : «Mais c'est tellement bon de se baigner sans rien !»