Forums
 
Forums  ›  Défouloirs  ›  Coups de gueule
 

Liste noire !

Je lis de plus en plus souvent sur les média sociaux que des hommes seuls se sont vus refuser l'accès d'un camping.

Parfois même, des hommes en couple avec un autre homme !

Il faut constituer une liste noire des centres qui  se rendent coupables de ce genre de discrimination et les boycotter !32

Je crois l'être humain capable de tout, même du meilleur.

Oui, c'est une bonne idée;

Allez qui commence ? Qui a été victime de ces agissements et dans quel établissement?

Oui effectivement, cela permettra aux personnes d'éviter de se déplacer pour rien vers des établissements nats.

Gain de temps, gain d'énergie...

Hugo - La bonne humeur est une politesse... !

Oui, j'ai à rapporter des mauvais traitements d'hommes seuls dans des centres naturistes. _Je suis homme seul, de 71 ans. _Je suis d'un naturel calme et discret, et même pas d'allure patibulaire ou vulgaire.

_J'avais réservé au club "La Chênaie" à l'Ouest de Rouen. _La réceptionniste (d'allure sévère et hurlante) m'a traité de tous les noms dès mon arrivée. _Je n'ai jamais répondu, et j'ai fini par obtenir un emplacement qui me convenait. _Très fatigué (j'avais eu du mal à trouver à cause des nombreuses sinuosités du fleuve) , je suis resté dans mon coin. _Retapé après 2 jours, j'ai voulu me rendre à la piscine d'où j'ai été chassé dès mon entrée !

_Je n'ai pas insisté, je suis resté 3 ou 4 jours début septembre 2016. _Au moment de mon départ, j'ai eu droit aux mêmes hurlements de la même réceptionniste.

_En 2017, j'avais réservé 7 jours au club "Héliomonde" au Sud de Paris. _À mon arrivée, le réceptionniste (très aimable toutefois), m'a averti que je n'avais rien à faire là, et m'a proposé de faire fonctionner l'assurance annulation. _Peu disposé à reprendre la route au crépuscule, j'ai refusé. __Le lendemain ou surlendemain, j'ai été pris entre 2 groupes à l'intérieur du bâtiment sanitaire près de l'entrée. _J'ai plongé par une petite fenêtre, et me suis blessé gravement dans le dos (Sur un dépassement de béton situé juste sous la fenêtre) (il n'y avait pas de blessure externe, mais une hémorragie interne dans l'alimentation du rein gauche). _J'ai pu stopper tout problème en restant couché sur le dos dans ma tente, sur un objet dur. _En mauvais état, j'ai gardé le calme. _Pendant ce temps, j'ai tapé une plainte sur mon PC portable. J'y ai ajouté quelque photos du mur en cause. Le dit mur était en très bon état à l'exception d'un éclatement suspect à 40 cm juste sous la fenêtre. __J'ai collé la petite mémoire 8GB miniSD sur une feuille A4, que j'ai postée au village en contrebas, à l'adresse gendarmerie affichée dans le camp. _La remontée à pied du village a été très pénible vu mon état. _J'ai continué à être malmené le reste de mon séjour, au point que ma blessure interne s'est rouverte. J'ai pu de nouveau limiter les dégâts, et j'ai repris la route pour rentrer. _J'ai failli mourir la nuit sur un parking de supermarché juste avant la frontière. _À l'ouverture du supermarché, j'ai pu me soigner, me restaurer, puis repartir.

__Il va de soi que je ne me risquerai plus à pénétrer dans une organisation naturiste quelconque, en tout cas en France. _La seule option serait les plages publiques, ou la Hollande (je parle néerlandais).

__De fait, je n'avais rien à faire là !

__Quelque temps plus tard, j'ai reçu un coup de téléphone de la "fédération française de naturisme" à qui j'ai donné ma version des faits, mais en refusant de discuter plus avant, et en leur signalant ma défection définitive, et une promesse de publicité adaptée.

__Je suis très heureux de votre initiative Hugo. __Je pense que seul le midi de la France (proche de l'Espagne) a la maturité civile suffisante pour permettre le naturisme.

__Au besoin, je signale que je possède un certificat de "casier judiciaire néant" issu de l'état fédéral belge !

 

de on5bip.

Ici au Jas du Sarraire aucune discrimination, seul les non respectueux ne sont pas les bienvenus. Pourtant je n'ai pas un seul campeurs sur le terrain.

Amicalement nu Eric

La sablière