Forums
 
Forums  ›  Naturisme  ›  Discussions générales
 

Le vocabulaire à la télé ....

Je vais probablement passer pour un vieux fossile en soulevant un tel sujet, mais peu importe, je le dis, je  suis parfois choqué d'entendre dans  des émissions, des séries, des débats, des sketchs  et à toutes heures, des mots ou des expressions, qu'il y a quelques années étaient considérées comme vulgaires !

Je n'ai rien contre l'évolution, je n'ai rien contre le fait qu'on puisse parler de tout, je n'ai pas de sujet tabou, mais je pense qu'on peut le faire sans vulgarité ! Je ne vais pas bien entendu citer les expressions en question, vous les connaissez aussi bien que moi, je sais aussi que s'exprimer oralement permet un peu plus de liberté, mais ...est ce qu'on est obligé d'aller aussi loin pour se faire comprendre ?

Alors je sais qu'on parle beaucoup et dramatiquement de liberté d'expression ces jours ci,  alors je pose la question, lorsque vos enfants utilisent de telles expressions, et ne font que répéter en somme, sont ils coupables ? ....je ne parle pas de condamner la télé, qui peut être un outil formidable, ou même internet, mais j'ai peur qu'à un moment plus personne ne se choque de rien ! ..qu'on arrive même a en rire, ....que cela rentre dans la norme !

J'aimerai votre avis ...

Merci

Claude

Alors au delà des grossièretés par "erreur".... j'ai un truc marrant...

Etre "Emotionné"... au lieu de Je suis ému...

Alors c'est a remettre dans son contexte, mais les interviewés étant dans l'urgence et l'émotion, on a souvent, voir toujours l'erreur...

Regardez, c'est super fréquent...

Hugo - La bonne humeur est une politesse... !

 

considérées comme vulgaires !

 Voila, un vrai bon sujet d'actualité, le vocabulaire, les mots, le sens {#emotions_dlg.20}

Déjà vulgaire, ça vient du latin "vulgus", le peuple. Alors si on entend plus de vulgaire, cela peut aussi être le signe que le peuple s'exprime. Le problème c'est quand des présentateurs plus cultivés parlent vulgaire pour faire populaire ! Il y a là une espèce de confiscation 

Mais au delà de la télé, les mots sont vidés de sens par la publicité, le marketing qui vendent du vent en détruisant du sens et en manipulant nos désirs. Là est le vrai travail de destruction des valeurs.

Sans oublier le "politiquement correct" qui fait des ravages car les choses ne sont plus dites, elles sont cachées. "Mais cachez donc ce mot que je ne saurai entendre !"

Donc les mots, il faut les dire, car ceux qui ne parlent pas cognent pour s'exprimer ! Mieux vaut confrontation verbale que physique

Aujourd'hui après les événements tragiques, il y a un vrai travail sur le sens de vieux mots poussiéreux comme fraternité, laïcité, citoyen. C'est positif.

Donc au delà des registres de langage, ne pas perdre de vue le sens et la qualité d'expression pour simplement porter du sens en évitant de répéter comme un perroquet. (je sais, c'est insultant contre les perroquets !)

Exemple connu : naturiste = libertin = sexe = cap d'agde Quel est le sens profond de naturiste ?

Bon, je suis peut-être sorti du sujet initial du forum ... {#emotions_dlg.0}, à Claude de le dire !

Natura12 - Tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien

{#emotions_dlg.mici}Non, non, NATURA 12, pas hors sujet .....moi, ce qui me choque, ce sont ces expressions "imagées" qui pourraient facilement être remplacées par d'autres ! On peut dire à quelqu'un "tu m'ennuies" ou "tu m'embêtes" sans dire "tu me casses les c..." .....et on pourrait en trouver facilement d'autres ! Si demain nos enfants (mes filles ont 30 ans, donc elles s'assument ! lol!) nous répondent ça ...faudra pas trop leur reprocher , puisqu'on entend ça, à toutes heures d'écoute ! ...et même dans des émissions qu'on qualifient d'humoristiques ! ...donc censées nous faire rire !

Quant à la valeur, au sens de mots, sans être un puriste, je pense qu'ils ont depuis longtemps déjà perdu leur vertu première ...(comme tu dis des vieux mots poussiéreux !) ...dommage.

Claude

N'oublions pas que le français est une langue vivante, en perpétuelle évolution. En témoignent les entrées dans le dictionnaire, chaque année. Mais efforçons nous à prononcer en français les mots français. Par exemple le mot challenge, bien français, prononcé"tchalleinge". à la mode anglo-saxone. S'il est encore quelque chose à sauver c'est notre belle langue. Bouttons l'anglois de notre vocabulaire.

Claude.