Forums
 
Forums  ›  Naturisme  ›  Naturisme et Argent
 

Le naturisme et l'argent....

Voilà un sujet qui divise ....

Qu'en pensez vous ?

Le naturisme peut il exister et se développer sans argent ?

salut je pense que non comme quand on veux fait du naturiste chez sois sa ne va aps toujours ...les voisin.....

dons on dois allez dans des club naturiste sauna etc

comme moi je suis blege ces encore plus dur....

ces tres domage que on ne peux pas ce promener dans les bois nue

dans des religen on peux metre le volle etc... et nous natursite on a n a rein de tout sa

en belgique il a un petit groupe qui fait des promenade dans les bois mais il on pas mal de probleme avec la police etc

et pour temps ce groupe est super cool NATURLUX.be (Promenades naturistes encadrées)

ces triste pour les vrais natursite

Ah, l'argent est le nerf de la guerre..à part pratiquer chez soi, il faut de l'argent pour créer, eh oui...c'est ainsi, que ce soit un site comme zerokini, un club, un centre, une piscine..Il faut de l'argent pour le faire vivre; seriez vous bénévoles alors ?Clin d'œil

  On peut faire du naturisme sans argent: chez soi d'abord, mais ce n'est pas vraiment du naturisme, sauf si on a un cercle d'amis qui partagent les mêmes valeurs, sur les plages autorisées ou tolérées. On peut faire du naturisme sans argent mais avec quelques risques certes limités dans une randonnue par exemple. Toutes les structures ont un coût. Le naturisme en club est payant, mais la cotisation annuelle est souvent très raisonnable .

   Malheureusement aujourd'hui l'argent est aussi synonyme de gros profits et certains centres naturistes sont devenus très chers, une des raisons qui me les a fait abandonner.

Aujourd'hui, et quand je dis aujourd'hui, c'est tout de même un doux euphémisme, que peut-on faire sans argent? Réponse: rien. Mais la question n'est pas là,  enfin en ce qui me concerne.

Ce qui est tristement pardoxal, c'est que depuis quelques années, et particulièrement sous l'influence du Groupe France 4 (je vais encore me faire des potes), certains "commerçants" ont compris qu'ils pouvaient faire de l'argent avec le naturisme. alors ils se sont jetés sur Belezy, La Sabliére, Euronat et huit autres encore, pour en faire des lieux de villégiature naturistes haut de gamme. Alors bien sur, quand on a connu quelques uns de ces centres avant l'arrivée de ces "prédateurs" économiques, on peut dire qu'effectivement l'argent, si il apporte confort et notoriété, n'est pas forcément "l'ami" du naturisme dans son essence.

Ceci dit, il existe quand même à travers la France pas mal de petits centres à caractère familial où on peut se rendre et passer des vacances agréables et pas trop chères, au même titre que quand on choisit des endroits textiles. Sauf à être économiquement très très faible, on peut, en France, faire le choix du mode de vie naturiste pour un week-end ou pour ses vacances. On peut bien sur "profiter" des nombreuses plages naturistes autorisées sans débourser un centime, sauf les frais de transport. Alors, il est sur que quand on habite dans le sud, où il fait encore 24° aujourd'hui, on a certainement une vision différente de celle de nos amis du nord.

Quant à adhérer à un club, la encore au grand maximun pour une famille, ce doit être de l'ordre de 70 à 80 €/an , carte FFN comprise.

Pour conclure, oui, l'argent a quelque peu dénaturé le naturisme, non, il n'est pas besoin d'être riche pour suivre le mode de vie naturiste. Je n'évoque pas ici la randonue qui est une composante du naturisme, mais seulement une composante.

Oui Kairos, je partage complètement votre approche et votre avis  sur "LE NATURISME ET L'ARGENT"  depuis quelques années , le naturisme est devenue une vache a lait pour certaines personnes (agences immobilières ou certains  propriétaires ) qui font fonctionner le tiroir caisse, je suis tout a fait d'accord de payer un abonnement , pour vivre mon plaisir du naturisme entre amis .mais c'est encore dans le naturisme que l'on trouver "Riches ou Pauvres" sur le même terrain.

   D'accord avec Kairos dans l'ensemble, mais quand un petit centre vous propose un mobil-home à 100€ de plus par semaine qu'un gîte  maison complète avec trois chambres et jardin dans une localité voisine tous commerces , il n'y a pas photo pour les petits porte-monnaie! J'ai quand même fréquenté ce centre une fois le jour de l'organisation d'une randonnue...pour la modique somme de 10€ maximum.

Oui effectivement on peut faire du naturisme à moindre coût , aller à la plage, pratiquer chez soi, faire de la randonnue, mais si on veut pratiquer sur une longue période(vacances) c'est bien agréable de trouver des centres pour avoir ce loisir. Comme toute activité un peu d'argent est nécessaire, après chacun fait en fonction de ses moyens et de ses envies.Cool Comme tout ce qui est rare c'est cher !!!

Moi je suis toujours {#emotions_dlg.ttafaitdaccord}avec Kairos

La majorité répond donc qu'il est possible de pratiquer le naturisme gratuitement....et bien moi je réponds que NON et je m'explique.

L'exemple le plus flagrant est la plage naturiste.

Sans les actions des associations qui entretiennent ces plages et permettent d'obtenir les autorisations, il n'y aurait plus beaucoup voire plus

du tout de plages naturistes.Et les associations existent notamment grâce aux cotisations et aux subventions.Donc , sans argent, pas de naturisme.

A ceux qui me répondront que de nombreux bénévoles continueront de se démener, je leur suggérerai simplement de prendre connaissance des raisons qui

poussent le club naturistes des amis d'héliomonde a se dissoudre.

Mais aucun n'a répondu à la seconde partie de la question: le naturisme peut il se développer sans argent ?

Développer le naturisme consiste à communiquer, le faire connaitre ou découvrir , permettre la création d’infrastructures accueillant des naturistes,

aider les associations à l'entretien des plages,etc....

Qu'en pensez vous ?

 

La majorité répond donc qu'il est possible de pratiquer le naturisme gratuitement....et bien moi je réponds que NON et je m'explique.

L'exemple le plus flagrant est la plage naturiste.

Sans les actions des associations qui entretiennent ces plages et permettent d'obtenir les autorisations, il n'y aurait plus beaucoup voire plus

du tout de plages naturistes.Et les associations existent notamment grâce aux cotisations et aux subventions.Donc , sans argent, pas de naturisme.

A ceux qui me répondront que de nombreux bénévoles continueront de se démener, je leur suggérerai simplement de prendre connaissance des raisons qui

poussent le club naturistes des amis d'héliomonde a se dissoudre.

Mais aucun n'a répondu à la seconde partie de la question: le naturisme peut il se développer sans argent ?

Développer le naturisme consiste à communiquer, le faire connaitre ou découvrir , permettre la création d’infrastructures accueillant des naturistes,

aider les associations à l'entretien des plages,etc....

Qu'en pensez vous ?

 

Que c'est le rôle que devrait remplir la Fédération Française de Naturisme. Rôle qu'elle a rempli, avec beaucoup de réussite à une époque que les nouveaux naturistes ne connaissent pas, et,  qui a malheureusement tourné court pour des raisons sur les quelles on ne va pas revenir.

Maintenant, l'organisation de la FFN qui est calquée sur le droit commun associatif français, est à l'image de ce droit, c'est à dire totalement archaïque, ce qui en fait une pure structure administrative statique, et, aux yeux de nombreuses personnes : inutile. Ils n'ont pas complètement tord,

La FFN est un refuge de petits potentats locaux qui ne bougent pas beaucoup, qui ne veulent pas qu'on empiète sur leurs prérogatives et qui sont opposés à une démocratie directe.

Sous peine de me répéter, la seule solution est de s'inscrire nombreux dans des clubs ou des associations naturistes et d'essayer de faire bouger les choses. Mais,ce genre d'initiative n'est plus dans l'air du temps et les structures associatives bénévoles n'attirent plus grand monde.

Bonne question sur un site devenu.. payant : ) ! 

Sur la question en général : effectivement on ne fait rien sans argent et il en faut pour communiquer, organiser, protéger. 

De la même façon qu'il faut un naturisme accessible à tous sans discrimination, si certains veulent payer plus pour avoir un peu de confort quitte à ce que ça ne ressemble pas aux premiers camps créés par nos parents pionniers, personnellement je n'y vois pas d'inconvénient. Le naturisme change que ça plaise ou non. 

Sur le site en particulier : bien qu'on comprenne sans souci qu'il faille de l'argent pour faire tourner un site comme zerokini et que c'est ce qui fait qu'il fonctionne aussi bien aujourd'hui, on ne pourra pas m'empêcher de penser que ça ne rendra pas service à sa mission première, faire découvrir à des petits nouveaux ce qu'est vraiment le naturisme. 

Même si une partie est accessible gratuitement, quel jeune (donc plutôt fauché) qui est intéressé par le sujet sans savoir s'il veut franchir le pas va se mettre à débourser 4 euros par mois alors qu'il est issu de la génération internet pour laquelle tout est gratuit sur internet (et même le porno ! ) ? Pas beaucoup je pense

Mais la question est loin d'être simple :) 

Merci Poloch, je plussoie !

Je déplore, moi aussi, l'orientation clairement commerciale choisie par Zerokini depuis son déploiement "international".

NON ! Il ne devrait pas y avoir d'obole à verser pour être naturiste et pour communiquer avec d'autres naturistes !

Plusieurs de mes contacts ici ont claqué la porte de ce site après avoir vu leur abonnement gratuit expirer.

Au vu du nombre de "drapeaux oranges", je parierais sur un nombre impressionnant d'abonnés alléchés par la promesse d'une "inscription gratuite" puis dégoutés par l'état d'esprit (très loin des valeurs du naturisme) du "paye pour discuter" !

D'autres choix auraient été possibles pour rentrer dans vos frais : affichage de bandeaux publicitaires, e-boutique etc. Mais suis-je bête, vous le faites déjà !

Cordialement agacé.

 

Merci Poloch, je plussoie !

Je déplore, moi aussi, l'orientation clairement commerciale choisie par Zerokini depuis son déploiement "international".

NON ! Il ne devrait pas y avoir d'obole à verser pour être naturiste et pour communiquer avec d'autres naturistes !

Plusieurs de mes contacts ici ont claqué la porte de ce site après avoir vu leur abonnement gratuit expirer.

Au vu du nombre de "drapeaux oranges", je parierais sur un nombre impressionnant d'abonnés alléchés par la promesse d'une "inscription gratuite" puis dégoutés par l'état d'esprit (très loin des valeurs du naturisme) du "paye pour discuter" !

D'autres choix auraient été possibles pour rentrer dans vos frais : affichage de bandeaux publicitaires, e-boutique etc. Mais suis-je bête, vous le faites déjà !

Cordialement agacé.

 Amusant comme réaction provenant d'un membre profitant d'une gratuité. Il m'aurait semblé qu'un "merci" eut été plus adéquat.

Visiblement ma réaction dérange... car la "gratuité" dont je bénéficiais (sans en "profiter", car les quelques contacts sympa que j'avais ici étaient déjà tous partis) vient d'être annulée ! 

Bravo pour votre étroitesse d'esprit, vraiment, ça vous honore !!!

{#emotions_dlg.lool01}  On crois rêver... si c'est pas l'hopital qui se fout de la charité..  

Hugo - La bonne humeur est une politesse... !

il y a 3 choses dont il ne faut jamais parler en société :
la religion, la politique... et le fric :D
Je comprends l'agacement mais il y a façon d'en parler.
Tout se paie, hélas.
J'étais même pas au courant que le site était devenu payant.
Mais vu l'utilisation faite des sites 100% gratuits je comprends ce revirement (banquaire :D ).

Un ami disait dernièrement...

---------------------------------------------------

Je comprends en partie votre déception car cela fait des années que l'on nous fait croire que l'on peut tout avoir sans rien payer.

Il s'agit là d'un mensonge ! Incertain

La vraie question à se poser me semble être la suivante : Pourquoi y a t-il autant de membres certifiés et que trouvent-ils de si bien sur Zerokini pour accepter de payer ?

Sur ce point , je laisse les membres répondre.

---------------------------------------------------

Hugo - La bonne humeur est une politesse... !

Le naturisme devrait être gratuit, du moins pour les même domaines que les textiles, surtout dans des endroits naturels :

 - pouvoir être nu sur sa propriété (même avec vis-à-vis)

 - pouvoir être nu en forêt, en campagne ou sur n'importe quels espaces naturels.

Après, c'est une question de culture et de mentalité des gens que l'on croise, car dans un certains sens, la loi ne l'interdit pas (elle réprime les agressions sexuelles et la volonté d'exhibition).

Du moment que l'on se montre respectueux (= on s'habille quand on voit des textiles) et que l'on est plusieurs, on ne peut pas nous le reprocher. L'étape suivante est de sortir en forêt sans devoir se cacher/habiller, mais pour ça il faudra que les mentalités évoluent sur plusieurs années.

Après, il est normal de payer autant que les textiles pour les activités, location, etc …

 

Après, il est normal de payer autant que les textiles pour les activités, location, etc …

 Le problème c'est qu'on ne paye pas autant mais beaucoup plus que les textiles. A confort équivalent, je suis quand même effaré de voir la différence substantielle de prix qu'il y a entre la location d'un emplacement de tente ou un bungalow selon que l'on est dans un centre naturiste ou un camping "textile". Pourtant, je ne crois pas que pour les propriétaires d'équipements, le fait d'être à poil entraine un surcoût de charges par rapport à des vacanciers textiles.

Concernant les campings, ce n'est pas beaucoup plus chère. Par contre, je t'invite à comparer la taille des emplacements entre les 2 types de camping …

On a été dans pas mal d'endroits naturistes. Certains s'intéresse à l'argent, d'autres à la philosophie naturiste et au confort des clients.

J'imagine qu'il doit y avoir des campings textiles où l'on a plus d'espace et où le respect est de mise, mais certainement au même prix qu'en équivalent naturiste.

Le vrais problème, ce n'est pas les 2-3 semaines naturistes que l'on passe dans l'année, mais de devoir payer les week-end rien que pour se mettre nu, quand on n'a pas la possibilité de faire autrement (vis-à-vis, pas de plage, etc …).