Forums
 
Forums  ›  Naturisme  ›  Médias et Actualités
 

Journée mondiale du naturisme

Journée mondiale du naturisme : "Habillée, je me sens complexée"

Par Julien BalidasFrance Bleu LimousinDimanche 4 juin 2017 à 18:58

Des clients au domaine du Coq Rouge en Corrèze.Des clients au domaine du Coq Rouge en Corrèze. © Radio France - Julien Balidas

Ce lundi, c'est la journée mondiale du naturisme. En Corrèze et Haute-Vienne, plusieurs établissements accueillent des adeptes. Rencontre avec ces naturistes d'un jour ou de toujours sur le domaine du Coq Rouge, un camping racheté il y a quelques mois à Collonges-la-Rouge.

Le naturisme, un mode de vie, un état d'esprit, qui fait de nombreux adeptes. La France est d'ailleurs une destination très prisée pour les pratiquants. En Haute-Vienne et en Corrèze, plusieurs établissements y sont dédiés. A Collonges-la-Rouge par exemple, le domaine du Coq rouge vient d'être racheté par un couple qui a tout plaqué pour vivre nu. Il a ouvert ses portes à la fin du mois de mai.

 

"Qui dit naturiste dit nature"

Surtout ne les appelez pas nudistes. Etre naturiste c'est plus que ça, explique Sandrine Buffet la responsable du camping : "Etre naturiste, c'est le respect de soi, des autres et de la nature. C'est un profond sentiment de liberté. Qui dit naturiste dit nature donc il a fallu adapter les lieux. Pas de mobile-home par exemple. On a des tipis, des tentes..." La vue sur la vallée de la Dordogne est incroyable, le site de près de cinq hectares adapté à toute génération, avec baby-foot, flipper , mini ferme... On croise des enfants avec leurs parents.

 

La vue depuis le camping.  - Radio FranceLa vue depuis le camping. © Radio France - Julien Balidas

 

"J'ai eu un déclic"

Renaud est venu avec son petit garçon par exemple : "Le contact avec les jeunes n'est pas compliqué puisqu'on est dans notre élement. A l'avenir je laisserai parler la sensation, il fera ce qu'il a envie." Weekend en famille puisque le papa de Renaud, Bernard, est là aussi. Naturiste depuis les années 70 : "Vers l'âge de quinze ans j'ai eu un coup de foudre, un déclic en voyant un reportage à la télé."

"Habillé, je me sens lourd, mal à l'aise"

Mais pourquoi vivre nu ? Sandrine se sent "complexée lorsque elle est habillée. Il n'y a aucun jugement lorsqu'on est nu, pas de classe sociale. Les femmes qui ont subi un cancer du sein par exemple viennent sans prothèse. On est libre." En société en revanche c'est plus difficile, notamment pour les enfants. "Ma fille de 13 ans, je ne veux pas qu'elle en parle. Les enfants sont durs entre eux."

Et le plus difficile pour Bernard, c'est lorsque la fin du weekend arrive : "On a passé trois jours sans s'habiller. Quand on remet les vêtements on se sent lourd, mal à l'aise."

 

Piscine interdite aux maillots !  - Radio FrancePiscine interdite aux maillots ! © Radio France - Julien BalidasSource : https://www.francebleu.fr/infos/societe/journee-mondiale-du-naturisme-habillee-je-me-sens-complexee-1496593117