Forums
 
Forums  ›  Naturisme  ›  Discussions générales
 

Intellectualiser le naturisme est contre-productif

Me voilà de retour mais toujours muni de ma plume.

Je vois que les sujets autour du naturisme n'évolue pas beaucoup et qu'il y a semble t-il une raison à cela.La tendance est à l'intellectualisation du naturisme en le réduisant à des considérations personnelles ou des définitions qui relèvent plus du vœu pieux et que d'une réalité.

Et si on laissait tout simplement le naturiste être naturiste ?Et si on laissait simplement chaque individu vivre son naturisme comme il l'entend et l'affectionne ?

A quoi bon créer des bons et des mauvais naturistes sur des critères secondaires non représentatifs du naturisme.Car jusqu'à preuve du contraire, le naturiste est avant tout un Homme avec ses choix politiques, religieux, philosophiques,amicaux mais aussi avec des affinités, des goûts et des couleurs propres à chacun.

Comment vouloir promouvoir la nudité à travers de nombreuses exclusions ?

*Il n'est pas naturiste mais nudiste parce qu'il pratique et vis nu seul

*Il ou elle (je vais me faire traiter de misogyne sinon) n'est pas naturiste car ne s’intéresse pas à la nature

*Il ou elle n'est pas naturiste parce que sa pratique de la nudité ne se fait qu'au bord d'une piscine ou sur une plage mais pas dans des campings, clubs,etc..

*Il ou elle n'est pas naturiste parce que la nudité ne doit pas se vivre que chez soi en intérieur

Etc..

Vous voyez, les exemples ne manquent pas.Chaque fois que l'on ajoute des critères de cet ordre, on réduit le nombre de naturistes, on fracture cette communauté déjà affaiblie par le puritanisme galopant qui s'étend chaque jour un peu plus dans le monde. 

Chacun n'a t-il pas le droit de vivre et d'aimer vivre la nudité de façon différente ? N'avez vous parmi vos amis et/ou relations que des personnes qui pensent, vivent comme vous ? N'ont ils pas le droit d'avoir des divergences d'idées et de positions sur de nombreux sujets? N'est ce pas cela qui enrichit nos échanges, nos réflexions ?

On s'en fout de savoir qu'un naturiste aime avoir des poils et l'autre non. 

On s'en fout qu'il trie ses ordures, mange ou pas des graines, de la viande...

On s'en fout qu'il votre à droite, à gauche, au centre ...

On s'en fout qu'il soit blanc, noir, jaune, gris , orange, vert, café au lait....

O s'en fout qu'il soit en couple hétéro, gay, seul , seule, mormons,polygame, etc.....

On s'en fout qu'il soit catholique, musulman, juif, bouddhiste,hindouiste,athéiste.....

On s'en fout qu'il soit chasseur, cueilleur, pécheur.....

Nos différences font de nous des HOMMES et des FEMMES avec un point commun : la nudité et peut être d'autres à définir.

A cet égard, les groupes que je vois ici sont une bonne chose car ils permettent justement de se regrouper selon d'autres affinités que la nudité.

A travers la nudité, la première recherche des naturistes n'est elle pas la liberté ? La liberté de s'affranchir des habits, des regards, des faux semblants, des jugements, des diktats divers, etc.. ?

La meilleure manière de promouvoir le naturisme n'est elle pas d'en véhiculer une image de bonheur trouvé, de joie, de simplicité plutôt que de prises de tête généralisées ?

Pierre Colline

 

 

 

Toujours là l'ami Pierre et toujours une écriture affûtée.L'art de nous faire poser des questions .

Merci l'ami pour tes écrits.

Je suis d'accord avec toi, la seule chose qui doit nous unir c'est le respect des autres ,de leur choix, de leur façon de vivre et de leur façon de pensée. Chacun peut vivre sa nudité comme il lui semble. Personnellement pour moi le respect de la nature doit avoir une place importante dans le naturisme car sans elle il n'y aura plus de vie sur notre planète, de ce faite qu'on soit nu ou habillé tout ça n'aura plus beaucoup d'importance.

Amicalement nu Eric

Bon, je vais y aller de mon petit pavé dans la marre (bien gelée en ce moment).

Il y a quelques jours, à Paris, s'est déroulée une soirée "Héliopolis", au Silencio, une boite cotée de Paris. La star de la soirée était le naturisme que les frères Durville ont importé sur l'île du Levant, dans le courant des années 1930, en fondant le domaine d'Héliopolis. J'y ai croisé notre ami Julien Claudé-Pénégry dont on retrouve l'interview sur le site Zerokini. Une conférence a évoqué l'histoire de ce lieu d'un intellectualisme si délicieusement anti-intellectuel, avec projection de superbes photos et films.

L'animateur de la soirée était Jean-Pierre blanc, directeur de la villa Noailles, haut lieu culturel de Hyères, en face de l'île du Levant. Pour ceux qui ne la connaissent pas, la villa Noailles est l'oeuvre d'un architecte avant-gardiste, Mallet-Stevens, pour la famille Noailles, qui, dans les mêmes années 1930, accueillait la fine-fleur des surréalistes dans cette demeure varoise.

Je confesse un vilain pêché intellectuel : je me suis demandé si, par hasard, les Durville et les Noailles avaient pu se rencontrer. J'ai posé la question à Jean-Pierre qui ne m'a pas répondu par la négative. J'ai senti que la question le turlipinait : au-delà des différences entre la villa Noailles et les cabanons qu'appelaient de leur voeux les Durville sur cette terre levantine consacrée au naturisme, on trouve un singulier point commun : une même volonté de rusticité - on dirait aujourd'hui de minimalisme - de fonctionnalité, une "maison infiniment pratique et simple, où chaque chose serait combinée du seul point de vue de l'utilité", disait Charles de Noailles.

Une maison décorée principalement de lumière, où toute prise de tête se trouve banni. Comme au Levant. Pas très intellectuelle, en somme. D'ailleurs, les surréalistes étaient-ils des intellectuels ?

Waouh....Le niveau devient élevé sur Zerokini.3

C'est bien, cela change du avec ou sans poils habituel 1

Continuez les gars....Zerokini va en profiter pour négocier avec les laboratoires pour une réduction sur vos "anti migraineux" 10

Pierrecolline, je suis entièrement d'accord avec ton message. Trop de gens voudraient séparer les nudistes et les naturistes alors que le principal, c'est de vivre notre passion commune (la nudité) comme on le désire...

Bonjour,

je ne pense pas qu'il y ai une opposition entre naturiste et nudiste, simplement une différence de terme comme je l'ai déjà dit:

- un naturiste reste naturiste même quand il est habillé.

- un nudiste est nudiste quand il est nu, une fois habillé il n'est plus nudiste.

Chacun vit ça nudité comme il l'entend, pour moi il n'y a que les mots qui sont différents, autrement ils seraient des synonymes.

Amicalement nu Eric