Confortablement installés devant leur camping-car sur la petite terrasse herbeuse à un jet de pierre de l’étang principal, Astrid et Christian sont un couple venu d’Alsace passer quelques jours dans un « petit paradis ».

« On a déjà passé une semaine à Saint-Pancras dans le camping de Chantal et François, à l’ouverture », explique Christian devant son café, dans le plus simple appareil. « C’est vraiment paisible ici et on est tellement bien accueilli. »

C’est que le camping « Les Étangs de Saint-Pancras » est le premier établissement naturiste revendiqué du département, comme le souligne avec une certaine fierté Chantal Kohler, la propriétaire exploitante. Cette ancienne médecin du CHU et enseignante à la faculté de Nancy a sauté le pas avec son mari François. Et le couple de s’être préparé « une retraite active ».

« On voulait monter quelque chose pour garder le contact avec les gens et on était aussi intéressé par le naturisme que l’on pratique de temps en temps », explique Chantal. « On a pas mal cherché de ce côté-ci de la Haute-Saône avant de tomber amoureux de ce terrain. » Huit hectares que François, parti à la retraite le premier, a défrichés et aménagé depuis bientôt trois années.

Plus de différences sociales

Le résultat est à la fois coquet et charmant. « On a organisé le camping autour des quatre étangs avec une petite terrasse île sur le principal, des espaces camping-cars et tentes bien dessinés et répartis de façon à ne pas trop avoir de voisinage. » Un premier bungalow a vu le jour en attendant un projet d’extension de dix structures à venir du côté de la partie encore en forêt. Bref, un camping qualitatif et très nature (toilettes sèches, etc.).

C’est précisément ce que recherchaient Astrid et Christian, ce couple d’Alsaciens, la cinquantaine, venus d’Ungersheim. « Ici, ce qui frappe, c’est la nature, le calme et la tranquillité », estime pour sa part Astrid. Le couple a découvert le naturisme voici cinq années et fréquente les gravières du Rhin en Allemagne. « On est tombé amoureux de ce coin de Haute-Saône un peu perdu et, avec les étangs, on se baigne tous les jours… », remarque Christian. « Et puis, comme le camping vient d’ouvrir (N.D.L.R. : au mois de juin), on est très tranquille. » Un peu plus haut, un couple de Hollandais a posé son camping-car entre les arbres. De quoi partager des conversations autour de l’apéro du soir.

« Le naturisme pour nous, c’est une seconde façon d’être », reprend Christian. « On vit un peu comme ça chez nous également. Et quand on est dans le plus simple appareil, il n’y a plus de différences sociales. On ne sait pas qui est riche, qui est important… On est tous pareils. »

Avis partagé par Astrid qui regrette cependant que, « en France, le naturisme soit encore trop assimilé à l’échangisme… Ce n’est pas parce qu’on vit nus qu’on est attiré par le sexe… C’est une mauvaise association ».

Mais du côté des Étangs de Saint-Pancras, pas d’amalgame. L’accueil y est sympathique. « On a même droit à petit pot de confiture maison de la part de Chantal lorsque l’on s’installe », apprécie Christian. Plus un service de conciergerie à discrétion qui passe des viennoiseries du petit-déjeuner à une commande de repas ou de pique-nique. Naturiste certes, mais dans le confort.

 

Source : https://www.estrepublicain.fr/edition-de-vesoul-haute-saone/2018/08/19/les-etangs-de-saint-pancras-le-premier-camping-naturiste-de-haute-saone