Forums
 
Forums  ›  Naturisme  ›  Médias et Actualités
 

Géographie de la nudité

Francine Barthe-Deloizy : «La liberté d'être soi plutôt que la liberté sexuelle»

Société - Francine Barthe-Deloizy, enseignante-chercheuse et auteure de "Géographie de la nudité"

Qui sont ces Français qui se mettent aujourd'hui à nu ?

l y a une évolution de la pratique naturiste historiquement datée. Ce qui était au départ une activité plutôt élitiste, jusque dans les années vingt, est devenue hygiéniste (elle était prescrite pour des circonstances médicales) puis associée au temps libre et aux vacances à partir des années soixante-dix. À partir de là, une population issue des baby-boomers en a fait un mode de vie alternatif inspiré de valeurs hédonistes, fer de lance de la liberté sexuelle. Les profils se renouvellent aujourd'hui : les naturistes sont plus jeunes, viennent d'ailleurs, notamment de l'Allemagne, de la Suisse, de l'Angleterre ou des Pays-Bas.

Comment expliquer cet essor du naturisme qui touche un nouveau public ?

Depuis une dizaine d'années, on assiste à un changement de plusieurs marqueurs. Le corps est devenu le porteur de son identité, l'engouement pour le tatouage en est d'ailleurs un signal assez fort. Le corps revient sur le devant de la scène pour dire qu'on est soi, au-delà des canons esthétiques imposés dans les magazines ou à la télévision. Le nouveau naturiste ne revendique plus la liberté sexuelle mais la liberté d'être soi.

Pourquoi les jeunes sont-ils de plus en plus séduits ?

Il y a moins de tabous liés à la peur d'être nu. Peut-être est-ce lié à l'utilisation des réseaux sociaux. Le culte de l'hédonisme est plus présent que jamais, on veut profiter sans contrainte, sans avoir honte et rester dans l'entre-soi, ce qui est motivé par les réseaux sociaux. L'aspect esthétique est aussi capital : bronzer nu c'est bronzer sans la marque du maillot. Il faut dire qui plus est, que les centres naturistes sont de plus en plus confortables, ce qui séduit cette nouvelle clientèle. Cette génération a sorti les naturistes des campings en les emmenant au musée, au restaurant, dans les parcs… Bref dans l'espace public.

Pourquoi les femmes restent-elles réticentes ?

Les femmes ont toujours eu plus de mal à se mettre à nu car il y a une peur ancestrale du viol et des principes éducatifs qui conditionnent les modes de vie. Une femme nue est vue comme vulnérable. Par ailleurs, la liberté d'être femme ne passe pas par la nudité. Ce n'est plus une revendication.

Sommes-nous moins pudiques et plus libres ?

 

Il y a un déplacement de l'intimité qui ne fait pourtant pas de notre société une communauté plus libre et libérée qu'avant. Le cinéma, la publicité, les réseaux sociaux alimentent notre impression que les Français sont moins pudiques mais cette notion est à relativiser. Il y a un paradoxe qui demeure entre une société qui dévoile ses (beaux) corps et une pudeur qui persiste parce que les corps en sont d'autant plus complexés.

Source : https://www.ladepeche.fr/article/2018/07/29/2843430-francine-barthe-deloizy-liberte-etre-plutot-liberte-sexuelle.html

Des choses intéressantes... Cependant, il me semble que monde est de plus en plus pudique et pas l'inverse... Surtout chez les jeunes...

Mais je peux me tromper... faudrait sonder pour être sur...

Hugo - La bonne humeur est une politesse... !

Avec l’expérience du Pro, je n'en suis pas si sur. Mais dans tous les cas, je pense qu'elle est différente. 

__Il me semble aussi que nous devenons de plus en plus pudique. __Il m'est peut être possible d'expliquer ce fait :

__Les grands explorateurs du temps de la marine en bois avaient remarqué que les peuplades les plus restrictives sur les notions de nudité et de sexe,

étaient aussi les plus agressives.

__Or actuellement, pour des raisons surtout économiques, la politique se radicalise de plus en plus, et vire à droite.

__Nous sommes donc simplement en train de confirmer des constatations déjà faites il y a 200 ans.

__Je vais donc prêcher l'individualisme, l'esprit critique, et l'indépendance matérielle.

__Pour cela, il s'agit bien sûr d'apprendre dès le plus jeune âge, la physique, les math, l'écriture, une langue passe partout comme l'anglais,

 la culture, la cuisine, les premiers soins, la construction.

__Par opposition à la spécialisation, la religion, la politique.

__Car il est bien connu des patrons qu'un touche à tout est inexploitable !

__De fait, comment voulez-vous exploiter un débrouillard. _Si vous lui hurlez dessus, vous en prenez une !

 

de on5bip.