Forums
 
Forums  ›  Présentation  ›  Conseils et recommandations
 

Clés de la randonnue en hiver...

Bonjour à Toutes et Tous,
Randonner nu en hiver n'a rien de spécial, çà le serait sur la banquise, et encore.
Le corps humain a cette faculté d'auto-réguler sa température à condition de l'y aider.
Je n'ai pas fait d'étude en ce sens mais je sais vous dire ce que je fais, donc quelques "clés" que voici...

Prévoir une collation faîte de sucres lents et quelques rapides...
Partir habillé mais relativement léger, le corps n'aime pas de par son inertie les changements brusques de températures.
Partir avec une marche sportive et soutenue (pas de sous-tenue donc) pendant 30 minutes, variable selon les personnes.
Commencer sa course au soleil, et la continuer aussi... Une évidence ;-)
Se dévêtir alors au soleil, histoire de se croire en été... Rêve éphémère... Ne ranger pas vos effets dans le sac à dos parce que çà pourrirait votre bouffe, votre appareil photo et qu'ils pourront sécher.
Dans quelques instants à l'heure du casse-croûte, bien sûr au soleil, ces vêtemenst secs et confortables vous conserveront la température corporelle et  le redémarrage n'en sera que plus facile...
Eviter les coins exposés aux vents et humidités.
Pas d'eau froide, l'estomac se stresserait... pas bon... Tiède ou chaude donc...
Chausser vous bien, votre confort corporel passe aussi par le fait que votre marche ne sera pas crispante, votre corps devant être relaxé et votre respiration profonde et pas hâletante.... Cool, le randonnusite en exercice...
Prenez des photos et passer les à Hugo, ou placer les ici...

Si la température sous abri extérieure est autour de 15 ou 16 °c, vous serez au frais ou aurez frais ce qui tonnifie le corps, mais vous n'aurez pas froid car le corps auto-régule en enveloppant les parties vitales d'une couche de sang à 38°c et plus, si bien que votre peau ressent le frais, sans que le corps n'ait froid.... Nuance ou nueance pour les dames....

En souhaitant que çà vous serve et vous enchante... Bonne randonnue.
Moi, je vous quitte, et y vais illico.
Bises. Philippe.

Punaise, c'est compliqué le naturisme l'hiver !

J'prefére une bonne marche habillée plutôt que de me geler les couilles, elles attendront 5 mois avant de sortir !   {#emotions_dlg.lool01}

 

Punaise, c'est compliqué le naturisme l'hiver !

J'prefére une bonne marche habillée plutôt que de me geler les couilles, elles attendront 5 mois avant de sortir !   {#emotions_dlg.lool01}

 faut savoir ce qu'on veut dans la vie ...moi je suis plutôt pour le mode xylo!  quant à ta formule " te geler les"...pas trés élégant je trouve

Bonjour à tous,

Je confirme, j'ai testé la randonue par 10° et c'est très agréable d'autant plus qu'on ne risque pas de transpirer comme en été.

Ce qu'il faut éviter c'est de le faire sous la pluie car le corps se refroidit très rapidement.

Totem, je te rassure quand à tes préoccupations, comme le dit Xylo le corps s'autorégule et ces petites choses savent se mettre au chaud en se rétractant, donc pas de risque de se les geler!

Ben oui, mais non ! Wink

 

... quant à ta formule " te geler les"...pas trés élégant je trouve

pfff.... arrêtons le politiquement correct, c'est bon pour les faux-cul ! Innocent

ah bon, y aurait des faux culs sur le site ? tu es sur ? {#emotions_dlg.mdr}

Nous esperions mieux! Non...

Merci et honneur à ceux qui savent construire et enrichir un sujet... Chacun est libre de randonner comme il le souhaite, et surtout de l'exprimer ici en toute liberté et de manière constructive...

C'est exactement l'état d'esprit de ce site que Hugo et son équipe ( à qui je souhaite courage et ténacité en passant) s'emploient à instaurer et entretenir...

Ah! Un petit détail ... quand le corps autorégule sa température, il y intègre toutes les parties et les parties aussi...

Aller, bonne randonnue à toutes et tous. Philippe.

ps: j'en reviens, dans l'Estérel, température départ au Maure Vieil <10°c, et beau soleil sans vent... 2 heures de bonheur...

Mais vous oubliez juste un détail...le toit ! en effet, c'est un truc d'explorateurs du grand Nord que de protéger son toit, c'est à dire la tête par un bonnet ou un chapeau...j'ai testé et c'est totalement vrai; la sensation de froid n'est plus du tout la même!!! (pour isoler une maison, on fait un toit...)Wink

Oui, merci, "JDN".
Bonne remarque, le cerveau enregistre le froid plus vite et plus intensément... Pour les pieds, c'est tout bon, en revanche, puisque bien chaussés...
Et ne pas oublier un bon baton pour lever les toiles d'araigneés très  désagréable sur le corps et par le froid....
Pareil pour les gouttes de rosée sur les branches basses....

oui çà reste un exploit de marcher nu quand il fait froid

sans soleil quand il fait bon, c'est plus agréable de randonner (par soleil.........j'entends "le cagnard")

j'ai un atout je gère bien plus le froid,  que le chaud............facile je me couvre quand j'ai froidLaughing

par grand froid avec bonnet écharpe et gants et chaussettes et bonnes chaussures...........le reste nu...........c'est le minimum qu'il me faudrait si j'essayais .

et surtout je me restaurerais de pâtes ou de lentilles avant ma marche, avec un thermo de café brûlant..........sans tous ces accessoires..........ce n'est même pas la peine d'y penser

    Il y a randonue en hiver et randonue en hiver! j'admire ceux qui font du ski nu mais je serai incapable d'en faire autant ou du moins d'être nu dans la neige! par 15 ou 16°comme il est écrit, ça c'est différent et là je pratique mais dans la moitié nord de la France on peut avoir ces températures là en automne ou au printemps, pas en plein hiver et là c'est agréable car les rencontres possibles sont beaucoup plus rares qu'en juillet août. Les randonues d'automne permettent aussi d'habituer le corps et d'avoir des températures un peu plus basses chez soi, donc des économies de chauffage! le ressenti est aussi important: il est plus facile de supporter 13/14°sans vent que 15° avec du vent. Si vous choisissez une zone ensoleillée, il faut savoir que 12° sous abri, donc à l'ombre vous feront presque 20° au soleil, donc la possibilité de marcher nu.

Ne pas oublier cette notion de températures "ressenties" qui peuvent, en effet, tout changer!!Wink

c'est bien beau, tout ça, mais s'il y a du vent ?

la température ressentie chute drastiquement.

en plus des belles photos faites, tu vas te choper un bon rhume

Bien toutes ces remarques.... Et dans tout çà, qui pratique? Hiver, ou été ? Et où ?

 

c'est bien beau, tout ça, mais s'il y a du vent ?

la température ressentie chute drastiquement.

en plus des belles photos faites, tu vas te choper un bon rhume

 Pas toujours! la brise du sud peut monter la température, mais les vents d'ouest plus vifs et les vents du nord vont provoquer un ressenti plus froid.

 

Bien toutes ces remarques.... Et dans tout çà, qui pratique? Hiver, ou été ? Et où ?

 Je pratique de mars à octobre inclus, mais pas en continu, selon le temps! ce qui manque chez moi c'est la diversité des coins pour pratiquer.

Bonjour à Ttes et Ts...

Et bien elle a bien eu lieu le 24 juin... Nous fûmes peu nombreux mais pleinement heureux de ce parcours de 3 hrs accompagnés par une lune presque pleine, nus et seuls.

Départ du petit port du Trayas, passage sous le chemin de fer par un long tunnel menant à un centre de traitement des eaux d'où part un chemin caché. 
Nos vêtements sont ôtés immédiatement sachant que nous ne verrons personne tout du long de la randonnue.
Un peu caillouteux ce sentier qui nous amène au col de Théoule. Là, nous décidons de rester un max de temps sur les DFCI afin de jouer la sécurité.

Le spectacle est feérique avec la vue sur la baie de Cannes illuminée, la pénombre mourante vers l'ouest et la lune montante à l'opposé jouant ses réflets sur la mer...

Nous continuons vers le col du Trayas pour rejoindre la piste des Grues aérés ou ventilés par une succession de brises tièdes et fraîches selon que nous longeons des zones caillouteuses que le soleil a chauffées, ou arborées.

Le pic de l'Ours est juste au dessus de nous dès notre arrivée au col Notre Dame... La lune nous suit fidèle au rendez-vous, et donnant un vernis argentée à la mer calme à nos pieds.

Nous redescendons le petit sentier très agréable d'abord puis plus large mais caillouteux qui vont nous faire rejoindre rejoindre la gare du Trayas... Quelques ouvriers noctambules s'affairent sur la voie... Ceci nous oblige à nous re-textiliser....

Nous retrouverons la voiture en parcourant la Corniche de l'Estérel où quelques noctambule fêtards sirotent au bord d'une piscine surplombant la mer encore argentée par la lune.

En espérant que ce cours récit vous a plus.

Philippe.