Forums
 
Forums  ›  Société - Economie  ›  Economie
 

10 mesures urgentes pour sauver la France

L'économie française va mal.

Quelles seraient les 10 mesures urgentes et immédiates que vous proposeriez de mettre en place pour sauver la France ?

PS: Ce post doit être un espace de propositions et non de critiques de l'autre. Soyez respectueux de l'avis de chacun .

Trouvons ensemble des idées novatrices, audacieuses,concrètes....

Je n'ai pas 10 mesures en portefeuille, mais j'en vois quelques unes urgentes et sans couleur politique marquée, mais simplement marquées de bon sens :

1-) Réduire la dépense publique avec un remaniement gouvernemental qui réduirait notablement le nombre de ministres pour ne garder que ceux qui sont utiles, en arrêtant cette énorme gabegie de la décentralisation par la fusion des conseils générauxe et es conseils régionaux considérant que la région est une entité économique intéressante, en réduisant aussi le nombre de préfecture, et, enfin en abolissant lé sénat qui n'est plus qu'un "dortoir" pour vieux politiques méritants (ou non) et en réduisant le nombre de députés (quand on voit leur présence à tous les niveaux, on peut admettre qu'il y en a trop qui ne font rien).

2-) S'engager dans une réforme des retraites efficace, qui placerait tous les salariés (dont les privilégiés ministres, députés, etc....) sur un pied d'égalité. Une réforme des retraites cadre qui ne considérerait plus qu'une seule caisse ce qui permettrait de vendre tous les bâtiments de ces nombreuses caisses qui ne servent à rien et qui ferait abonder au pot au moins pour 10 ans. Et, mettre en place un véritable système de retraite par capitalisation géré de manière unique et indépendant du système bancaire.

3-)  S’engager dans une véritable réforme de l'enseignement qui permettrait d'éviter les 150 000 déscolarisations annuelles dues à un système de 1975 parfaitement obsolète et qui ne correspond plus à la réalité sociale et économique et qui permettrait de faire en sorte que les jeunes trouvent des formations adaptées aux besoins de l’économie et donc des emplois en fin d’étude.

4-) Refondre le système fiscal en abolissant touts les niches qui ne sont utiles qu’aux plus riches et en créant une véritable progressivité en fonction des revenus du travail et du capital.

5-) S’intéresser aux seuls véritables créateurs d’emploi que sont les entreprises, en réaménageant leur fiscalité et en réduisant les charges sociales qui ont un impact direct sur les coûts de production.

Voici quelques idées que devraient avoir nos politiques, s’ils vivaient dans la même société que nous. Leur chemin de petits bourgeois aisés sortis de sciences-po et de l’ENA, ne leur a pas permis de se frotter aux réalités de la vie et d’envisager des mesures simples mais adaptées.

je n'en dirais que deux

Baisser considérablement les dépenses publiques. ( fonctionnaires, députés, ministres, train de vie de l'état...)

aligner tous les avantages du public sur le privé.

la meilleure solution c'est la revolution  "courte et sanglante" je ne vois que cette solution pour enrayer toutes les disparités entre les hommes

  mieux un bing bang de l'humanité

et on repart à zéro!

Le truc qui réglererait tous ces soucis instantanément, serait de prendre l'argent la ou il se trouve...

Dans la poche des multinationales qui ne payent pas d’impôt grâce a des astuces fiscales et autres magouilles dans les paradis fiscaux.

Amazone à défrayé la chronique dernièrement à ce sujet... 

Autre chose.... Divisez les URSAFF X 2 et demain toute les entreprises pourraient enfin se remettre à embaucher. Ce qui fait vivre la France, c'est pas les grands groupes mais l'artisanat, les PME PMI.... 

Je suis pour le retour de la mini jupe aussi... {#emotions_dlg.lool01}

Hugo - La bonne humeur est une politesse... !

tout le monde a des choses à dire bien sur, mais souvent par le petit trou de la lorgnette, chacun voit midi a sa porte; y a du boulot, laissez le au pro!

1 : Réduire le train de vie et la rémunération du Président de la République.

2 : Réduire le nombre de Ministres et leur train de vie évidement.

3 : Fermer le Sénat et réduire le nombre de Députés, quand on voit qu'il y a moins de députés aux USA avec plus d'habitants.

4 : Revoir le système des retraites de tout nos élus ( Président, 1er Ministre, Députés, Sénateurs.... )

5 : Regrouper le Conseil Régional avec le Conseil Général.

6 : Diminuer les charges sociales pour que les PME ET PMI puissent embaucher .

7 : Avec les 4 premières mesures on pourrait réduire les impôts et divers taxes pour redonner du pouvoir d'achat

8 : Faire des réformes fiscales afin que les grandes entreprises et autres multinationales ne puissent plus échapper à payer leur impôts et taxes en France.

9 : Revoir aussi toutes les aides sociales que nos politiques ne veulent pas toucher pour gagner des voix lors des échéances électorales, les donner à ceux qui en ont vraiment besoin.

10 :  Et bien sure et le plus difficile la réforme des retraites

A quand un Président courageux de faire de telles réformes ?

 

6 : Diminuer les charges sociales pour que les PME ET PMI puissent embaucher .

C'est vrai !  Ca c'est un vrai problème !  Les entrepreneurs aimerait embaucher et avancer et il ne le peuvent pas !

J'ai un ami qui a une entreprise et qui a licencié 10 personnes car il ne pouvait plus assumer les charges sociales délirantes qu'on lui imposait.

Résultat, il gagne toujours autant qu'avant mais avec 10 personnes de moins. Et son entreprise stagne et ne conquière plus de nouveau marché.

Chère la facture pour la France..

Hugo - La bonne humeur est une politesse... !

 

 

6 : Diminuer les charges sociales pour que les PME ET PMI puissent embaucher .

C'est vrai !  Ca c'est un vrai problème !  Les entrepreneurs aimerait embaucher et avancer et il ne le peuvent pas !

J'ai un ami qui a une entreprise et qui a licencié 10 personnes car il ne pouvait plus assumer les charges sociales délirantes qu'on lui imposait.

Résultat, il gagne toujours autant qu'avant mais avec 10 personnes de moins. Et son entreprise stagne et ne conquière plus de nouveau marché.

Chère la facture pour la France..

 En êtes vous si sûr Hugo et Tounu14 ?? 

On nous rabâche à longueur de journée, charge sociale par ci, charge patronale par là ( UMP , Medef ) et de l'autre coté cotisation social par ci cotisation patronale par là ( la gauche en générale ).

Si l'on regarde le code général des impôts et que nous recherchons "charge sociale", nous ne le trouvons pas, mais nous trouvons par contre plusieurs fois le mot "cotisation sociale", donc le terme "charge sociale" n'existe pas.

Sur nos feuilles de paie (pour ceux qui ont la chance d'en avoir une)Incertain, il y a un "salaire brut" en haut et un "salaire net" en bas, dans les deux cas, c’est du salaire.

Un "salaire net" c'est ce qu’on touche et que l’on consomme tout de suite. un "salaire brut" est constitué d’une partie de "cotisations sociales": c’est une part de salaire socialisé, mutualisé, mise dans un pot commun et redistribuée à chacun selon ses besoins, cela veut dire que chacun cotise pour celui qui est dans le besoin lorsqu’il est malade, en accident du travail ou maladie professionnelle, au chômage, en charge de famille nombreuse, en difficulté de logement, ou encore en retraite, c’est un prélèvement volontaire et progressif, avec redistribution solidaire.

Cette part de salaire mutualisée, c’est ce qu’il y a de plus beau en France, de plus solidaire, de plus protecteurRigolant, ce n’est pas une "charge sociale" c’est du "bonheur social" !, mais ils appellent cela une "charge" pour la rendre confuse, et discréditer la perception de celle-ci, et quand ils disent  "allégeons les charges sociales"  c’est une manipulation pour ne pas dire "allégeons les salaires bruts" donc "allégeons votre bonheur"{#emotions_dlg.0}

Pour ma part, je serais plus pour une hausse massive des salaires ( euhhh cela fait combien de temps qu'ils sont gelés ??? ) c'est le chien qui ce bouffe la queue: (peu de salaire = peu de consomation = pas de relance économique donc peu de salaire) alors que certains s'enrichissent plus qu'il n'en faut ou qu'ils veulent partir avec des retraites chapeau indécentes alors que l'entreprise va soi-disant mal !! {#emotions_dlg.repere}  on marche sur la tête.

Bref c'était mon petit coup de gueule du dimanche matin  {#emotions_dlg.maislol}

En premier lieu, voici un petit rappel du jargon compliqué : "les charges sociales représentent un coût pour l'employeur. Un tableau reprend les taux de l'ensemble des contributions, cotisations et taxes sur salaire et indique, pour chacune d'elle, l'organisme de recouvrement."

Ensuite quand on dit alléger les charges sociales, c'est au contraire alléger le montant de la retenue qui est faite sur la base du salaire brut pour que le salaire net soit plus important et donne donc un pouvoir d'achat accru aux salariés que nous sommes en majorité. Pour l'employeur, diminuer les charges sociales, c'est diminuer le montant qu'il devra reverser aux diverses caisses (urssaf, pole-emploi, caf, mutuelle, trésor public etc..) et donc réduire la charge connexe qu'il doit incorporer dans son coût de production.

Je ne vais pas faire un cours d'économie, mais il faut considérer qu'un coût de production est composé de matières premières, de main d'œuvre (salaires et charges), de coût d'amortissement et de remplacement de l'outil de travail. En ajoutant la marge, on arrive au prix de revient. En conséquence quand on peut abaisser un des ces coûts, on abaisse le prix de revient du produit. Et ne me dites pas qu'il faut que l'entreprise rogne sur ces marges, car c'est le plus sur moyen de conduire les entreprises vers le dépôt de bilan.

Pour en terminer, on passe au prix de vente, en ajoutant les taxes (TVA, Eco taxe etc..), au prix de revient décomposé ci-dessus.

C''était, pour moi aussi, mon "cri" du dimanche matin pour rappeler que certains ne se battent pas pour rien, contrairement à ce qu'on voudrait laisser penser et que l'économie n'est pas si compliquée que cela, mais qu'aujourd'hui en Europe les entrepreneurs français doivent faire face au poids que représentent les charges sociales dans le coût de production et que ce système certainement très avancé, mais bien mal utilisé, pénalise les entreprises françaises tant sur le plan national, qu'à l'export.

French, l'ancienne "patronne" du Medef était très estimée par les syndicats de salariés (y compris CGT) ce qui n'est pas ma référence au passage...

je n'aime pas cette dénomination "Patronne", c'est péjoratif...

il y a de très bons employeurs et salariés et vice versa,  des mauvais, mais voila, il faut faire avec... et ces derniers sont  coûteux pour notre pays. et son avenir, donc, le notre!...

"quand on dit alléger les charges sociales, c'est au contraire alléger le montant de la retenue qui est faite sur la base du salaire brut pour que le salaire net soit plus important et donne donc un pouvoir d'achat accru aux salariés"

Bonjour Kairos, crois tu réelement quand allégeant les "charges sociales" les patrons vont jouer le jeu ?? que cela va créer de l'emploi ou amméliorer les salaires qui je te rappele sont gelés depuis des années ?? je sais que l'on approche des fêtes mais il y a bien longtemps que le père noël n'existe plus.

Mais bon chacun à sont avis sur la question, pour moi ce n'est qu'un cadeau de plus au patronat.

 Bonjour Giloux,"l'ancienne "patronne" du Medef était très estimée par les syndicats de salariés (y compris CGT)" {#emotions_dlg.ahbon}alors ça !! c'est un scoup pour moi,je ne savais pas, cela va faire rire lors des prochaines réunions {#emotions_dlg.haha4}

Smiley Panneau J'oubliais, Kairos voici la définition exacte de "charge sociale" :http://fr.wikipedia.org/wiki/Cotisations_sociales

Mon cher french,

Merci pour ton renvoi à wikipedia, mais tu sais, il y a des gens dont les charges sociales font partie de leur quotidien, et, j'en suis depuis de très nombreuses années; C'est pourquoi, je me permets d'en parler assez longuement. Quant à la vision du patronat, je voudrai simplement rappeler que notre tissu économique est constitué à 98% de PME, de TPE et d'artisans. Donc, réduire, le prix de revient de nos produits permettraient de les rendre plus concurrentiels sur l'ensemble des marchés. Il faut donc arrêter de répéter les théories "vaseuses" de certains grands "penseurs" qui gagnent largement leur vie sur notre dos et regarder la réalité du quotidien.

guignol, guignolo, et compagnie ,le débat va être long et ennuyeux  ... si nous passions à autre chose style  " le soleil ,les vacances, le naturisme"  {#emotions_dlg.mici}

amusant tout ça

des règles déontologiques m'interdisent de répondre mais...

je souhaiterais que l'on fiscalise les intérêts des livrets les plus basiques (A/ LDD/EL/ PEL et même le LEP)

ne m'avancez pas que les sommes placées ont déjà été fiscalisées au niveau de l'impôt sur le revenu.......je ne parle pas du capital placé, mais des intérêts (si faibles soient ils)

je rigole..........je me suis senti au café du commerce

dividendes/ intéressement chut

je dénonce tout de même ceci

un employeur X (costaud)...permet à ses employés de 57 ans et plus de travailler dans des asso caricatives

avantage pour l'employé : travailler 50 % et être payé à 65 % de son salaire / et ne rien faire les autres 50 % du temps

avantage pour l'employeur (le grand costaud dont je parlais) , recevoir en contre partie, de l'Etat, le montant de la paie de son employé qui travaille pour une association caritative./ bénéfice +image de marque....pour l'employeur

 

je dénonce tout de même ceci

un employeur X (costaud)...permet à ses employés de 57 ans et plus de travailler dans des asso caricatives

avantage pour l'employé : travailler 50 % et être payé à 65 % de son salaire / et ne rien faire les autres 50 % du temps

avantage pour l'employeur (le grand costaud dont je parlais) , recevoir en contre partie, de l'Etat, le montant de la paie de son employé qui travaille pour une association caritative./ bénéfice +image de marque....pour l'employeur

 Il est sympa et humaniste votre employeur, on ne peut que l'en féliciter; et puis, c'est bien pour vous aussi.  Donc, tout le monde est gagnant.  Que dénoncez-vous exactement?

 

tu n'as pas compris ?

le salaire de l'employé payé par l'employeur à l'employé , est reversé par l'Etat à l'employeur.

il ne s'agit pas de mon employeur...je n'ai pas d'employeurRigolant ou du moins j'en ai plusieurs et des costauds c'est vrai

C'est passionnant vraiment, je ne connais pas cette mesure.  Pourriez-vous m'en communiquer les références, elle intéresserait beaucoup mon employeur. Je vous en remercie par avance.

c'est certain qu'une recherche sur Google ne t'aiderait pas

c'est bête on n'en parle pas à la téléRigolant

 

c'est certain qu'une recherche sur Google ne t'aiderait pas

c'est bête on n'en parle pas à la téléRigolant

 Oui, mais alors, pouvez-vous,  en vertu de vos connaissances,  m'en dire plus, svp? Quel organisme finance cette mesure? Comment en bénéficier? Merci d'avance

Je préconiserai comme mesure n°1 de faciliter l'embauche et la rupture de contrat de travail dans les entreprises de moins de 10 salariés.

De nos jours, les petites entreprises n'embauchent pas car il est très difficile de se séparer d'un employé salarié.Et , lorsque l'on veut s'en séparer, c'est soit parce que son

travail n'est pas correctement effectué ou bien parce que l'entreprise n'a plus les moyens.On ne se sépare pas volontairement d'un collaborateur compétent.

Hors, passé la période d'essai , il devient quasi impossible de se séparer d'un collaborateur sans y laisser des plumes......et même comme cela , pas facile.

Qu'en pensez vous ?

Pour introduire une grande dose de flexibilité dans le droit du travail il faudrait déjà  que cette même dose de flexibilité soit introduite dans les mentalités: des propriètaires-bailleurs, des banquiers, des recruteurs et même de certains employeurs.  Ce n'est pas gagné....

 

Je préconiserai comme mesure n°1 de faciliter l'embauche et la rupture de contrat de travail dans les entreprises de moins de 10 salariés.

De nos jours, les petites entreprises n'embauchent pas car il est très difficile de se séparer d'un employé salarié.Et , lorsque l'on veut s'en séparer, c'est soit parce que son

travail n'est pas correctement effectué ou bien parce que l'entreprise n'a plus les moyens.On ne se sépare pas volontairement d'un collaborateur compétent.

Hors, passé la période d'essai , il devient quasi impossible de se séparer d'un collaborateur sans y laisser des plumes......et même comme cela , pas facile.

Qu'en pensez vous ?

 pourquoi pas.

mais :

- le travail intérimaire répond déjà à cette demande, me semble t-il.

- fin des cdi ?

-l'employeur appellera son employé que lorsqu'il en aura besoin (un peu comme un particulier appelle un plombier)

-mais malgré tout, je suis pour,

"je ne profite pas d'un CDI, on fait appel à mes compétences, pas mal non ?....je ne parlais pas de moiRigolant"

 

tu n'as pas compris ?

le salaire de l'employé payé par l'employeur à l'employé , est reversé par l'état à l'employeur.

 J'attends  toujours des éclaircissements ?? {#emotions_dlg.padbol}

faire une taxe sur les maillots de bain !! ;-))

boycotte du système bancaire 

 

boycotte du système bancaire 

 Ca c'est une bonne idée...!  Des gars arrivent avec les Bitcoins.... une monnaie virtuelle d'échange. Ils ont du soucis a se faire.

Hugo - La bonne humeur est une politesse... !

je vais capitaliser en bitcoins...

Une seule mesure urgente: arréter de vouloir résoudre les problèmes séparément et les résoudre globalement ( voir mon post sur les risques d'explosion sociale)

 

 

c'est certain qu'une recherche sur Google ne t'aiderait pas

c'est bête on n'en parle pas à la téléRigolant

 Oui, mais alors, pouvez-vous,  en vertu de vos connaissances,  m'en dire plus, svp? Quel organisme finance cette mesure? Comment en bénéficier? Merci d'avance

 C'est curieux, mais je n'ai toujours pas eu de réponse {#emotions_dlg.mdr}

C est curieux oui Rigolant

 

C est curieux oui Rigolant

 Non, mais je ne suis pas étonné, en fait, mais il va falloir avoir recourt à beaucoup d'invention.....{#emotions_dlg.padbol} Cela me rappelle le titre d'un chanson de Souchon.

hé non, si je dénonce, il ne faut pas s'attendre à ce que donne des précisions sur le contrat passé entre la Sté X et des asso caritatives

nous aurions l'air d'être des révolutionnaires opportunistes  en charentaises Rigolant

 

hé non, si je dénonce, il ne faut pas s'attendre à ce que donne des précisions sur le contrat passé entre la Sté X et des asso caritatives

nous aurions l'air d'être des révolutionnaires opportunistes  en charentaises Rigolant

 {#emotions_dlg.mdr}{#emotions_dlg.mdr}{#emotions_dlg.mdr}

10 mesures urgentes pour sauver la France. Pour moi, ces 10 mesures seraient une totale réforme. C'est ce que je pense, mon avis ne sera certainement pas le vôtre. Bref, voici quelques mesures.

1 - Sortir de la zone euro et de l'Europe. Donc revenir au Franc. Depuis l'euro, les prix augmentent. Depuis, l'Europe, c'est le chômage de masse. D'ailleurs, dans l'article premier de la constitution, c'est prévu.

2 - Réformer le système économique de la France, ni libéral, ni assistanat. La France doit s'orienter vers le commerce équitable et la finance éthique afin d'investir dans la recherche. Il y a de nombreuses TVA en France. Je pense qu'i devrait avoir une TVA de 10 % pour les produits fabriqués en France et issus du commerce équitable. Puis une TVA de 20 % pour les produits fabriqués en Chine, au Bengladesh etc. Baisser les charges sociales et patronales, certes, mais encadrer les entreprises pour qu'elles produisent en France. Il n'est pas normal que certaines d'entre elles, après avoir touchées des subventions de l'Etat, produisent en Chine.

3 - Supprimer les allocations familiales sauf le RSA et l'APL. Faire comme en Angleterre. Le demandeur d'emploi doit être suivi mensuellement et contrôlé. Suit à cela, on lui verse les allocations chômage.

4 - Réformer la retraite afin qu'il n'y ait pas de privilégiés sous prétexte qu'ils sont des politiques.

5 - S'orienter vers l'écologie (carburant écologique et autres).

 

1 - Sortir de la zone euro et de l'Europe. Donc revenir au Franc. Depuis l'euro, les prix augmentent. Depuis, l'Europe, c'est le chômage de masse. D'ailleurs, dans l'article premier de la constitution, c'est prévu.

 C'est le cœur du projet de Marine Le Pen : la sortie de l'euro. « Il faut rétablir notre monnaie nationale ainsi que les prérogatives de la Banque de France, en concertation avec nos partenaires, afin que nos exportations, notre industrie et l'emploi soient considérablement dynamisés », notent les frontistes. Le parti d'extrême droite exige aussi l'arrêt des plans de renflouements qui « aggravent notre dette ».

{#emotions_dlg.ahbon}

{#emotions_dlg.padbol} je sais pas ce qu'il faut faire , mais il vas falloir que ça bouge {#emotions_dlg.chezfredoemoforum132}

l'équipe de zerokini au pouvoir {#emotions_dlg.chiche}

Je rappelle que la dette s'élève à 30 000 euros par personne. Elle a doublé en 5 ans.

Les prix augmentent. Il y a de plus en plus de licenciement (dans la Métropole de Lille il y a eu La Redoute). Les retraites baissent car il n'y a pas suffisamment de personnes pour la cotisation. La sécurité sociale est en banque route et les caisses de l'Etat sont vides. Nous avons une armée dont les engins sont âgés de 40 ans voir plus. Comment peut-elle nous défendre comme il faut contre le terrorisme et les pays totalitaires ? De plus, les banques jouent avec nos milliards (voir la Société Générale). Nous avons donc d'un côté les extrémistes de gauche qui voudraient revenir au bon vieux communisme et de l'autre nous avons une Europe libérale des banquiers. Dois-je rappeler qu'il y a un pays paradis fiscale membre de l'Europe ? Il s'agit du Luxembourg.

Nous devons donc appuyer notre économie sur la raison. Oui à la finance éthique et responsable.

Il faut donc réagir et que la France se décide enfin à sortir de l'Europe et de Shengen.

La France risque de devenir comme la Grèce !

Pour ma part, je préfère et de très loin cette version de l'Europe:

"La déprime et l’exaspération affligent les Français. Les signes de révolte se multiplient face à un gouvernement désemparé. Majorité et opposition perpétuent leur jeu de rôles dans un théâtre dérisoire où s’affiche sans délai l’impuissance politique. L’Etat providence est en faillite dans une mondialisation dont il a trop longtemps masqué les défis et les enjeux. Elle offre aux extrémistes de droite et de gauche un bouc émissaire commode pour tenter de promouvoir leurs visions nostalgiques et leurs projets chimériques. L’euroscepticisme risque de se déchaîner violemment. C’est pour cela que les « Européens » ont le devoir de s’engager pour faire partager leurs convictions et convaincre nos concitoyens que seule l’Union européenne peut nous sortir de la crise, inverser la courbe du chômage et redonner un élan à l’économie. Mais nous devons tout à la fois remettre en cause le pilotage politique de l’Europe et permettre à la France de rompre avec les archaïsmes qui la condamnent au déclin."   Extrait de: L'Europe miroir de nos turpitudes" Jean Arthuis VP de l'UDI en charge de l'Europe

Pour moi, ce ne sont que des discours de politiques qui ne tiennent pas leur promesse.

Notre pays est en déclin économique. Les français ont besoin de mesures concrètes et non de discours.

 

Pour moi, ce ne sont que des discours de politiques qui ne tiennent pas leur promesse.

Notre pays est en déclin économique. Les français ont besoin de mesures concrètes et non de discours.

 Ach kamarad, fraulein Marine sera bientôt là pour sauver la France.....{#emotions_dlg.sun}

Avez vous remarqué à quel point nous sommes en réalité formaté ?

Nos solutions reprennent pour beaucoup ce que les politiques expriment : une fois par l'un , l'autre fois par l'autre.

Finalement , nos idées ne sont pas innovantes et créatives, et je m'inclus dedans.

Alors que les cérémonies du 6 Juin viennent de s'achever, il me semble qu'une sortie de l'Europe serait inconsidérée et nous exposerai à un possible retour en

arrière avec une vulnérabilité dont certains rêvent.

N'est il pas temps de renouveler nos classes politiques et d'y mettre une dose de proportionnalité ; Lorsque je parle de proportionnalité, j'entends avoir un panel

représentatif de citoyens, ayant concrètement côtoyés le quotidien de chacun de nous.

Des artisans , commerçants, employés, cadres,retraités,etc...Une proportionnalité hommes/femmes et un étalonnage de différents ages.

Nos politiciens semblent complétement déconnectés du quotidien et de la vie réelle.

Faisons quand même très attention au slogan un peu simple qui se résume à "tous pourris" et ce pour plusieurs raisons. En premier lieu parce que si les hommes politiques sont à leur place, c'est que nous avons, à un moment, voté pour eux. Ils sont donc représentatifs des citoyens qui se rendent aux urnes, les autres ne l'ont pas fait, ils n'ont donc pas compris le fonctionnement de la démocratie. En second lieu, nous sommes depuis l'après-guerre et la constitution de la Véme république dans le cadre de la bipolarisation de la vie politique française.  C'est bipolarisation s'exprime par des choix droite ou gauche et dans les périodes de contestation, il y a une accentuation sur les extrêmes, le constat en a été fait dernièrement. Nous ne sommes donc pas prêt à sortir de ce cadre de bipolarisation, en trouvant par exemple une voie centriste qui permettrait d'associer économie libérale et humanisme.

Il ne faut pas non plus faire de confusion entre les députés, les conseillers régionaux, les conseillers généraux et les maires que nous choisissons et qui sont entrepreneurs, salariés, travailleurs indépendants issus de la société civile et les hommes de gouvernement mis en place après les élections gouvernementales et qui sont, eux, des politiques professionnels depuis les années 60 et ce en raison de la bipolarisation du système démocratique français, à l'image de celui des pays anglo-saxon.

Enfin la proportionnelle conduirait-elle à une plus grande démocratie? On peut en douter quand on est dans un régime de bipolarisation, car elle ne ferait que donner selon les moments de petite majorité à des courants extrémistes qui n'ont que peu de crédibilité en matière de réalité politique.

En ce qui me concerne, je dirai tout simplement que nous n'avons que ce que nous méritons de part notre désengagement de la politique, et surtout de notre absence de prise de conscience de l'importance du vote. De plus, il serait grand temps que nous sortions de la bipolarisation et que nous donnions un élan au mouvement centriste qui a des propositions novatrices pour notre pays en considérant l'ensemble de sa population et  la réalité économique, sans entrer dans des utopies partisanes de droite comme de gauche.

Le cadre existe, il n'y a rien à inventer, il faut réfléchir, s'impliquer, voter et ne pas vouloir réinventer une poudre qui n'explosera pas, mais se servir des éléments que notre système démocratique a mis en place et que nous ignorons, souvent pas une méconnaissance de notre environnement politique, plus occupés que nous sommes à critiquer qu'à réfléchir sur nos institutions.

 

nous n'avons que ce que nous méritons

C'est bien vrai.

Car de nombreux électeurs ont la mémoire courte.

Comment peut on encore voter ou souhaiter donner des pouvoirs à des politiciens condamnés , pris la main dans le sac , ayant détourné de l'argent public...?

Aujourd'hui encore, à l'UMP, on entend le nom de Juppé !Incroyable.

Ils sont encore tous là ces fameux et fameuses qui par le passé (et pour certains encore) ont commis de graves erreurs , ne serait ce que de gestion.

Bien sur que tous ne sont pas pourris mais si les quelques vers dans le fruit ne sont pas éliminés , la pomme entière pourrie !

Je n'ai jamais raté une seule élection et raté l'opportunité et le droit qui m'a été donné de m'exprimer.

A mon avis , le vote devrait être obligatoire.

Tu ne peux pas Kairos ne rejeter la faute qu'aux électeurs qui ne s'engagent pas ou ne votent pas.Et la critique est aussi une force car elle permet une remise en

question et un débat qui au final permet d'avancer, même si à terme , c'est pour s'apercevoir que le système critiqué initialement est correct.

Ce n'est pas la critique qui pose problème mais le manque d'esprit critique au contraire.

Pour beaucoup, le dernier qui a parlé a raison et on n'oublies vite les actes passés.Les politiques le savent bien.

Reprenons les différents programmes électoraux depuis des années et voyons ce qui a été mis en place suite aux bons vœux ?

Notre société vit depuis trop longtemps sur des acquis qui s'amenuisent de jour en jour. Elle manque cruellement de grands chantiers projetés sur les 10 ,15 ,20

prochaines années.Vivre a jour le jour et dans la réactivité ne fait que colmater une plaie superficiellement.

le grand Paris sera t-il ce chantier et suffira t-il ?

L'après guerre était prolifique car tout était à construire ou reconstruire.

De grands projets industriels ont porté l'économie.

Le monde change, le numérique par exemple promet une nouvelle ère. Encourageons ces technologies.

Le renouvelable aussi.

Cessons de nous accrocher à des branches mortes.Les énergies fossiles, nous le savons , sont condamnées à disparaitre.La transition de la main d’œuvre de l'une

vers l'autre doit être engagée d'urgence.Des formations adaptées doivent être mises en place et les entreprises innovantes dans le secteur aidées et encouragées.

N'attendons pas une nouvelle fois qu'elles se délocalisent dès leur création à l'étranger pour nous revenir dans quelques années beaucoup plus cher .

Nos matières grises( étudiants, chercheurs,etc..) ne cessent de quitter notre Pays pour des pays plus à leur écoute et leur proposant un vrai projet et un vrai soutien.

La Politique est une nécessité pour exprimer et faire avancer des idées d'avenir.

Elle ne doit en revanche nullement servir à la défense de ses propres intérêts mais seulement à ceux de la collectivité.

 

 

Aujourd'hui encore, à l'UMP, on entend le nom de Juppé !Incroyable.

Aujourd'hui comme Ministre des Affaires Étrangères, nous avons un certain Laurent Fabius, ce soit être douloureux pour les familles des victimes du sang contaminé.

A mon avis , le vote devrait être obligatoire.

Tu ne peux pas Kairos ne rejeter la faute qu'aux électeurs qui ne s'engagent pas ou ne votent pas.Et la critique est aussi une force car elle permet une remise en

question et un débat qui au final permet d'avancer, même si à terme , c'est pour s'apercevoir que le système critiqué initialement est correct.

Ce n'est pas la critique qui pose problème mais le manque d'esprit critique au contraire.

Je ne sais si le vote devrait être obligatoire. On devrait se souvenir des lutes qui ont permis de pouvoir voter librement et cela devrait conduire automatiquement vers les urnes.

Je considère que ceux qui n'expriment pas leur droit de vote sont responsables de l'actuelle médiocrité, dans la mesure où le vote devient un phénomène simpliste de réaction et non de réflexion. Ensuite, critiquer, certes, mais proposer, c'est quand même beaucoup plus constructif, non?

Reprenons les différents programmes électoraux depuis des années et voyons ce qui a été mis en place suite aux bons vœux ?

il y a eu des projets intéressants mais des lobbies, des groupes de pression les ont fait capoter parce que les politiques sont des professionnels et songent bien plus à leur reconduction qu'au bien être de leurs concitoyens.

Le monde change, le numérique par exemple promet une nouvelle ère. Encourageons ces technologies.

Le renouvelable aussi.

Les fameuses Start-up des années 1995/2000 nous ont coûté très chères et n'ont donné que des résultats médiocres. Il va être de plus en plus difficile de maintenir une politique de plein emploi. Il va falloir réfléchir à une nouvelle répartition des richesses, mais cela va être compliqué car les pays émergents ont une autre approche de l'économie que la veille Europe et les Etats Unis d'Amérique.

La Politique est une nécessité pour exprimer et faire avancer des idées d'avenir.

La politique est effectivement l'affaire de chacun d'entre nous. Il va falloir effectivement s'y intéresser de nouveau rapidement, sous peine de voir une médiocrité dramatique s'installer. Mais comment convaincre nos contemporains de cela, englués qu'ils sont dans leurs questions vitales de survie?????

 

 

 

Pour moi, ce ne sont que des discours de politiques qui ne tiennent pas leur promesse.

Notre pays est en déclin économique. Les français ont besoin de mesures concrètes et non de discours.

 Ach kamarad, fraulein Marine sera bientôt là pour sauver la France.....

Peut-être avez-vous une autre alternative qui pourrait permettre à la France de remplir ses caisses, de créer de l'emploi et de retrouver une crédibilité ?

Pourquoi ne vous présenteriez-vous pas aux présidentielles de 2017 ? Vous m'enverrez votre programme.

 

Merci à tous de respecter le PS du début de ce post.

*Pas de critiques directes

*Pas de prises de positions politiques

*Respect de la contradiction

*Respect de l'autre

*Pas d'insultes et de sous entendus

Bref , un débat intelligent où chacun peut exprimer clairement ses idées et en débattre.

Ne jugeons pas mais essayons de comprendre sans agressivité aucune.

Aucun de nous ne détient LA Vérité {#emotions_dlg.mici}

 

Aucun de nous ne détient LA Vérité {#emotions_dlg.mici}

 Certes, mais il y a quelques contre vérités qu'il est difficile de laisser passer sous peine de lourde complicité.

 

Merci à tous de respecter le PS du début de ce post.

*Pas de critiques directes

*Pas de prises de positions politiques

*Respect de la contradiction

*Respect de l'autre

*Pas d'insultes et de sous entendus

Bref , un débat intelligent où chacun peut exprimer clairement ses idées et en débattre.

Ne jugeons pas mais essayons de comprendre sans agressivité aucune.

Aucun de nous ne détient LA Vérité {#emotions_dlg.mici}

Je suis tout à fait d'accord Pascal. Le vrai naturisme, c'est le respect de l'autre, le dialogue, la paix. Je trouve dommage que cette philosophie ne soit pas respectée.

Bref, tout cela pour dire que je m'inquiète beaucoup de la France face à cette crise économique qui, hélas, engendre la précarité et les licenciements.

Je pense donc à tous ces millions de demandeurs d'emplois et à tous les salariés qui ont peur pour leur avenir.

Gymnosophe59