Forums
 
Forums  ›  Naturisme  ›  Médias et Actualités
 

« Tout nu, on peut tout faire ! »

Les promoteurs du naturisme ont organisé une journée multi-activités et ouverte à tous, pour « apaiser les tabous » et défendre un projet de complexe naturiste à Paris.

Au coin du bar, un petit groupe de copains discute de son dimanche, un jeune homme attend que le barbier-coiffeur ouvre son salon de poche éphémère, et Camille, vendeur en mercerie et tricoteur à ses heures, installe son métier à tisser. Un comble, pour un jeune homme aussi dévêtu ?


Car le point commun de ces trentenaires accoudés en pleine journée au bar du Génie d’Alex, l’immense lieu alternatif et festif ouvert par l’association Plateau Urbain sous le pont Alexandre III, côté rive droite (VIIIe), c’est leur nudité. Pas d’habits, pas de téléphone, pas d’argent, pas de papiers… tout est resté au vestiaire, le temps d’une folle journée à enchaîner yoga, atelier tricot XXL, jeux théâtraux, cours de chant, et sans avoir besoin de changer de robe ni de costume pour la soirée sur le dancefloor : ce dimanche au Génie d’Alex, les promoteurs du naturisme ont montré que « Tout nu, on peut tout faire », comme le répète avec une inlassable conviction Julien Claudé-Pénégry, membre de l’Association des naturistes de Paris, « pratiquant » depuis près de 20 ans, et récemment chargé du projet de zone naturiste au bois de Vincennes (XIIe).


 

 

 

 

 


Ce dimanche était une première, mais ses initiateurs du Collectif A222-32 (du nom de l’article du Code pénal réprimant l’attentat à la pudeur, NDLR), comptent renouveler le rendez-vous chaque mois, au moins jusqu’à la concrétisation d’un projet plus ambitieux et pérenne qu’ils défendront lors du nouvel appel à projets « Réinventer Paris » : l’ouverture « du premier complexe 100 % naturiste d’activités dans la capitale », présente Aladdin, fondateur du collectif.


« Il y aura un restaurant, un coiffeur-barbier, un espace de fêtes, et surtout des espaces des répétitions artistiques, musicales, théâtrales etc ». Si lui-même ne se revendique pas comme un inconditionnel, Aladdin milite en revanche « pour que le naturisme ne soit plus perçu en France comme un délit, un travers, une attitude sexualisée alors que cela n’a rien à voir ! Paris est la seule capitale d’Europe où le naturisme n’a droit de cité que dans des endroits privés, regrette le jeune homme, alors que partout ailleurs, la cohabitation ne pose pas de problème. En Allemagne par exemple, les gens n’ont pas le même rapport au corps, c’est plus sain et pas du tout sexualisé ».


De fait, les promoteurs du naturisme en France peinent encore à « apaiser les fantasmes et chasser les tabous », admet Julien Claudé-Pénégry. La France et la ville ont encore du chemin à faire pour « accueillir le naturisme comme ce qu’il doit être, une philosophie de vivre ensemble, de respect de soi et des autres, de l’environnement aussi ! La nudité abolit le statut social donné par les vêtements, leur diktat, et le rapport à la nature est différent », milite le jeune homme, qui rêve de « simplement rendre légal une façon de vivre qui existe déjà. Ce sera long, mais ce n’est pas utopique », assure-t-il.

 

Source : http://www.leparisien.fr/paris-75008/tout-nu-on-peut-tout-faire-08-10-2017-7316931.php

voilà de biens belles initiatives que cette posibilité d'évoluer avec d'autres dans le loisir. Oui, nu l'on peut s'exprimer comme habillé et c'est formidable.