Le naturisme est une erreur !
Informations
Pierrecolline
Paris, France
Note
2 votes
Actions
Partager
Catégories
Actualités (8 articles)
Art et culture (1 articles)
Entre Amis (1 articles)
Vacances (1 articles)
La Publication

Le naturisme est une erreur !

Le naturisme est une erreur de langage et n'exprime pas en réalité le mode de vie nu et la nudité.

« Le suffixe -isme est très productif. Il entre dans la composition de mots désignant des courants de pensée philosophiques ou politiques.

Nombre de ces mots ont été crées aux dix-neuvième et vingtième siècles pour nommer les vastes mouvements d’idées qui ont bâti et accompagné ces deux siècles.

Leur radical peut être un adjectif (héliocentrisme, chauvinisme, colonialisme), un nom commun (anarchisme, cubisme, centrisme), un nom propre (gaullisme, darwinisme, marxisme).

L’abus de ce suffixe pour former des néologismes peu clairs témoigne le plus souvent de paresse dans la recherche de l’expression juste »(Académie Française).

La définition du Larousse va plus loin :

« Courant politique, religieux, philosophique, etc., qui, par une dérive doctrinaire, peut devenir une menace pour la liberté ».

Partant de cette réalité linguistique, le naturisme n'est pas un courant de pensées se rapportant à la nudité mais simplement à la nature. Toute personne pour laquelle la nature revêt une importance et qui veille à sa protection appartient donc au mouvement du naturisme.

De plus, le mot "naturisme" sous entend l'expression d'idéologies politiques alors même que le naturisme se veut apolitique.

Le plus grave encore est la notion de "menace pour la liberté "engendrée par la présence de ce suffixe alors même que le naturiste se présente comme tolérant, adepte de libertés, etc.

La définition de la fédération française de naturisme est donc inexacte dans sa seconde partie qui introduit la notion de la nudité en commun.

Le mot "naturisme " est en inadéquation avec cette pratique et ce mode de vie dans son expression première.

« Le naturisme est une manière de vivre en harmonie avec la nature, caractérisée par la pratique de la nudité en commun qui a pour but de favoriser le respect de soi-même, le respect des autres et de celui de l’environnement. »

Approfondissons maintenant avec le suffixe "iste" présent dans "naturiste».

La notion exprimée par ce suffixe peut se résumer à "adepte de" ou "adepte d'une activité ".

Le naturiste est donc un adepte de l'activité "nature" ou adepte de la "nature». En quoi être adepte de la nature exprime la nudité ?

Je vais faire crier dans les chaumières mais le mot se rapprochant le plus est donc "nudisme" et "nudiste".

Le premier exprimant donc un courant de pensée prônant la nudité et le second définissant les adeptes de la nudité.

Le naturisme tel que présenté aujourd'hui est donc une erreur. Alors ?

Comment allez-vous vous présenter maintenant ? Nudiste, naturiste, zerokiniste, àpoiliste, etc...

Vous voyez, naturisme et nudisme, ce n'est pas la même chose.

Pierre Colline

Pierrecolline 03.06.2017 18 1468
Commentaires
Classé par : 
Par page :
 
  •  Visiteur: 
     

    Bonjour

    Un peu dommage cette attaque virulente sur le "naturisme"

    Si vous dites que vous êtes naturiste chacun comprend que vous partagez et pratiquez  une façon de vivre correspondant à la définition dite "officielle" de la FIN

    Cela inclus une façon digne de vivre en société caractérisé par le respect des règles sociales et l' amour de la nature

    Par contre si vous dite " je suis nudiste " cela déclenche l' esprit de perversité, de mœurs douteux (sexualité) de méfiance... qu'est ce c'est ces gens qui courent à poil, exibitioniste prédateur sexuel etc

    Bien entendu un naturiste est aussi un nudiste puisque l' un et l autre expose leur nudité mais la grande différence réside dans la manière et du pourquoi de faire du naturisme

    En anglais on dit " vêtements optionnels" ce qui exprime bien que la nudité exposée est une liberté exempte de contrainte sociale, agréable, confortable  à vivre dans la recherche du bien être.

     

    Rene

     

     
     17.10.2017 
    0 points
     
  •  CriGi_CH: 
     

    De nouvelles inventions sont souvent nées d'une erreur ou d'un accident, pourquoi n'en serait-il pas la même chose pour le vocabulaire? de nouveaux mots issus d'une erreur mais qui expriment une chose, un sentiment ou une action nouvelle.

     
     12.06.2017 
    0 points
     
  •  JeanMiaille: 
     

    Ouah  ! Quelle belle provocation, en ce jour de Pentecôte – de bœuf, n’aurait pas manqué d’ajouter Bobby Lapointe.
    Faisons d’abord cas de l’Académie  : L’emploi généralisé du suffixe -isme serait le témoignage d’une «  paresse  » intellectuelle. N’a-t-on pas le «  Droit à la paresse  »  ? Pour moi, les mots en -isme sont autant de panneaux indicateurs – comme sur une route – dans l’immense espace des conceptions que forgent les cerveaux humains, au fil des siècles.
    Moins sympathique me semble être la définition du Larousse. (Je raconterai peut-être un jour, la polémique que j’ai eu avec le célèbre dictionnaire, à propos de l’expression  : «  langue de bois  ».)
    Non, Madame, Monsieur Larousse, les mots en -isme – même les plus répugnants –  ne menacent pas les libertés  ! L’affirmer peut s’avérer une façon insidieuse d’en appeler à la censure. Il ne faut pas confondre  : conception des choses et pratique des choses.
    Naturisme, nudisme, c’est à partir de la pratique, nos pratiques, que l’on peut définir un contenu et, peut-être, imaginer un autre vocable.
    Pierre a raison  : en soi, le mot naturisme désigne bien mal la réalité de ce que nous vivons. Mais il présente l’avantage d’être clair pour le sens commun. De plus, il est porteur de toute une histoire, dont la nudité est le signifiant le plus avéré.
    Le mot nudisme est sans doute plus précis, mais il est aussi plus réducteur. Au XIXème siècle, on se lavait souvent sous ses vêtements. Sommes-nous devenus nudistes parce que nous avons pris l’habitude d’aller nus sous la douche ou dans une baignoire  ?
    En tout cas, la voie qui consiste à rapprocher nudisme et humanisme me semble bien intéressante.
    Quant à Zerokini, c’est concret, c’est zéro vêtement, pas d’embrouille.
    Encore que... On écrit  : zéro vêtement ou zéro vêtements  ?

     
     04.06.20171 réponse(s)1 réponse(s) 
    0 points
     
  •  LionSev: 
     

    Oui on peut dire ça aussi, mais si je reprend l'origine de ton article qui épluche la forme et la terminaison des mots, le nudien est un habitant de la planète Nu !

    Et donc je suis un extraterrestre qui vit a poil...

     
     04.06.20171 réponse(s)1 réponse(s) 
    0 points
     
  •  LionSev: 
     

    Oui aussi on peut dire ça ;)

     
     04.06.2017 
    0 points
     
1